Cinéma

Figure truculente et gouailleuse du théâtre de boulevard depuis les années 50, la comédienne Micheline Dax s'est éteinte dimanche à l'âge de 90 ans dans la région parisienne, après une carrière de 60 ans marquée par les rôles populaires au théâtre et au cinéma.

Micheline Dax s'était aussi rendue célèbre par ses doublages à la télévision où elle a notamment prêté sa voix à Miss Piggy, célèbre personnage du Muppet Show, série télévisée culte des années 1970 et 1980.

Grande dame du rire à la chevelure noire de jais, elle se rend très populaire dans les années 1970 et 1980 à la télévision où elle est l'invitée régulière d'émissions de jeux. Elle y brillera par sa faconde et sa truculence.

La ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, a salué dans un communiqué "l'une des figures les plus attachantes et les plus populaires du théâtre et du cinéma français".

Alors qu'elle se destine plutôt à la tragédie, Micheline Dax, née Micheline Etevenon le 3 mars 1924, fait ses débuts sur les planches en 1946 au sein de la troupe de musiciens et chansonniers "Les Branquignols" de Robert Dhéry et Colette Brosset. Sa gouaille et son tempérament volcanique font vite mouche dans les cabarets parisiens où elle se produit grâce à ses talents de chanteuse et, plus étonnant, de siffleuse.

Ce don particulier lui permettra d'ailleurs d'être engagée comme "instrumentiste" pour siffler dans des orchestres.

Elle participe également à une tournée avec Charles Aznavour, en première partie d'Edith Piaf. Son énergie et son abattage en font une des reines du boulevard et du vaudeville.

Elle enchaîne les succès, une quarantaine au total parmi lesquels "Branquignol" (Robert Dhéry), "N'écoutez pas Mesdames" (Sacha Guitry), "Frédérick" (Eric-Emmanuel Schmitt) ou "La soupière" (Robert Lamoureux).

Tout au long de ses 60 années de théâtre, elle côtoie Louis de Funès, Jean Carmet, Jacqueline Mailhan ou encore Michel Serrault.

Elle tiendra son dernier rôle sur les planches en 2009 dans les "Monologues du vagin" d'Eve Ensler.

Sa verve lui ouvre aussi les portes du cinéma notamment avec Robert Dhéry ("Vos gueules les mouettes"), Jacques Becker ("Rue de l'estrapade") ou Sacha Guitry ("Si Paris nous était conté").

Comédienne éclectique et touche à tout, son timbre de voix si caractéristique lui avait ouvert aussi les portes des studios de doublages de l'industrie du dessin animé.