Cinéma

Un an après son divorce, Julien (Guillaume Canet) reçoit de son ex-femme (Mélanie Laurent) le coup de téléphone qu’aucun parent ne devrait recevoir : "Je ne sais pas si tu es en France mais rappelle-moi vite. Il est arrivé quelque chose à Mathys." Train, voiture de location… Le père débarque dare-dare dans la colonie de vacances des Alpes où le gamin passait quelques jours de vacances. Sous le tipi, ses affaires sont là mais pas le petit garçon… Fou d’inquiétude, le couple tente de faire face. Mais, estimant que la police ne travaille pas assez vite, Julien décide de mener lui-même l’enquête, soupçonnant dans un premier temps le nouveau compagnon de la mère de son fils…

Abandonnant les reconstitutions historiques bienveillantes ("Joyeux Noël", "En mai, fais ce qu’il te plaît"), Christian Carion retrouve l’univers du polar qu’il avait déjà tâté dans "L’affaire Farewell". Passée l’intro plutôt réussie - où l’on partage l’inquiétude et la tension de parents ne sachant pas ce qu’il est arrivé à leur enfant, avec une Mélanie Laurent très touchante -, Guillaume Canet, producteur du film, est de tous les plans, campant avec gravité ce père justicier aux méthodes peu orthodoxes.

La question de ce qu’un parent est capable de faire pour sauver son enfant est intéressante. Mais le cinéaste français ne la pose pas réellement. Il se contente d’un récit très écrit, trop mécanique dans ses enchaînements. Surtout, Carion ne peut s’empêcher de rester le gentil qu’il est. Toujours conciliant avec son héros, il n’émet jamais le moindre doute sur ses actes, même quand celui-ci passe les bornes. Pas plus qu’il ne creuse réellement la personnalité de ce père resté trop longtemps absent et qui tente de se rattraper. Peu intéressant en tant que héros, bien trop lisse en tant qu’antihéros, le personnage manque cruellement de complexité pour porter un récit aussi noir que celui-là. Même si, côté mise en scène, Carion fait le job dans un genre où on ne l’attendait pas.

.

Scénario & réalisation : Christian Carion. Photographie : Eric Dumont. Musique : Laurent Perez Del Mar. Avec Guillaume Canet, Mélanie Laurent, Olivier de Benoist… 1h 27.