Cinéma Réalisateur en immersion, Nicolas Philibert explique sa démarche et l’éthique nécessaire de sa démarche documentaire.

Après son dernier documentaire en date, La Maison de la radio, Nicolas Philibert a été victime d’une embolie, en janvier 2016. "Elle m’a conduit tout droit aux urgences puis dans un service de soins intensifs. Ça a été le déclic" explique-t-il. Ainsi est né De chaque instant. Après avoir visité six ou sept instituts de formation en Région Île-de-France, il a décidé de poser sa caméra dans celui de la Croix-Saint-Simon, à Montreuil.

(...)