Cinéma

Jeudi, le cinéaste français a divisé la Mostra avec le très sensuel « Mektoub, My Love ».

Très attendu depuis sa Palme d’or à Cannes en 2013 pour « La vie d’Adèle », Abdellatif Kechiche faisait son retour jeudi en Compétition à Venise avec Mektoub, My Love, qui a profondément divisé le Lido.

Le cinéaste franco-tunisien raconte ici le retour à Sète d’Amin (Shaïn Boumédine), apprenti scénariste d’origine tunisienne vivant à Paris et ayant abandonné ses études de médecine. Le temps de l’été 1994, le jeune homme retrouve sa mère, son cousin Tony (Salim Kechiouche) mais aussi leur amie d’enfance Ophélie (Ophélie Bau). En compagnie de son cousin, Amin drague les filles à la plage, passe du bon temps mais n’en profite pas vraiment. C’est que, depuis toujours, il est secrètement amoureux d’Ophélie, laquelle couche avec Tony…

La sensualité de l’adolescence

...