Cinéma Saoirse Ronan dans une nouvelle adaptation de Ian McEwan, inégale.

C’est l’été Ian McEwan au cinéma : "On Chesil Beach" est la deuxième adaptation d’un de ses romans à sortir sur nos écrans à sept jours d’intervalle, après "My Lady" la semaine dernière.

Celle-ci est signée Dominic Cooke, nouveau venu au cinéma, mais vétéran du théâtre britannique, et, sans doute, un brin par Sean Bobbitt, directeur de la photographie attitré de Steve McQueen, qui a manifestement compensé l’inexpérience cinématographique du premier.

La facture de ce film, qui se déroule au début des années 1960, est léchée. On retrouve les ambiances de la Grande-Bretagne pré-Swinging London. Un couple de tout jeunes mariés entame son voyage de noces dans une petite station balnéaire, dans le Dorset.

Tout en suivant les préambules maladroits de leur nuit de noces, une série de flash-backs reviennent sur les circonstances de leur rencontre et leur romance. Florence (Saoirse Ronan) et Edward (Billy Howle) se sont rencontrés à l’université. Mais leurs origines sont légèrement différentes : elle est urbaine et issue de la classe moyenne aisée, dirigeant à ses heures un quatuor de musique de chambre; il est provincial, fils d’un modeste instituteur de village dont la mère, par ailleurs, est déficiente mentale suite à un accident. Mais l’alchimie entre ces deux-là a opéré, contre toute attente, chacun séduisant la famille de l’autre.

Il y a quelque chose de délicieusement désuet et touchant, à la fois, dans l’inexpérience affective et sexuelle de ces jeunes d’un autre âge - qui paraîtra antédiluvien à la génération Tinder ! Cooke parvient à créer une tension presque digne d’un thriller autour des premiers contacts physiques entre les deux jeunes mariés, de leurs peurs et leurs inhibitions - qui auront une conséquence déterminante sur leur avenir.

Mais l’édifice, déjà fragile de part la disparité entre le jeu subtil de Ronan et celui, appuyé, de Howle, s’écroule totalement dans la troisième partie (située successivement dans les années 1970 et de nos jours). Entre le pathos et les maquillages outranciers destinés à vieillir les deux comédiens, "On Chesil Beach" vire alors à la parodie de mélo.


© IPM
Réalisation : Dominic Cooke. Scénario : Ian McEwan, d’après son roman. Photographie : Sean Bobbitt. Avec Saoirse Ronan, Billy Howle, Emma Watson,… 1h50