Cinéma

Le film "Orpheline", d'Arnaud des Pallières, a remporté jeudi le Bayard d'Or du meilleur film dans la compétition officielle longs métrages, dont le jury était présidé par le réalisateur belge Bouli Lanners, lors de la cérémonie de clôture de la 31e édition du Festival international du film francophone (FIFF) de Namur. Six autres Bayard ainsi que plusieurs prix prestigieux ont été décernés.

Le Bayard de la meilleure comédienne revient à quatre actrices: Adèle Haenel, Adèle Exarchopoulos, Véga Cuzytek et Solène Rigot pour leur interprétation dans ce même film d'Arnaud des Pallières.

Le Bayard du meilleur comédien est décerné à Adrian Titieni pour son rôle dans le film "Illégitime", d'Adrian Sitaru. Ce film remporte également le Bayard du meilleur scénario.

"Ma vie de courgette", de Claude Barras, remporte le Bayard de la meilleure photographie. Outre ces cinq Bayard, le jury longs métrages décerne également un Prix spécial au film "Une jeune fille de 90 ans", de Valeria Bruni Tedeschi et Yann Coridian.

Dans la compétition "Première oeuvre de fiction" du jury Emile Cantillon (composé de sept étudiants en cinéma âgés de 18 à 25 ans et issus de la Francophonie), "Diamond Island", de Davy Chou, reçoit le Bayard de la meilleure première oeuvre de fiction et "Tramontane", de Vatche Boulghourjian, est récompensé par le Prix découverte.

Dans la compétition internationale dédiée aux courts métrages (dont le jury était présidé par Savina Dellicour), "Que vive l'empereur", d'Aude Léa Rapin, remporte le Bayard du meilleur court métrage. Villeperdue, de Julien Gaspar-Oliveri, remporte le Prix spécial du jury.

Dans la compétition nationale de la Fédération Wallonie-Bruxelles, "Angelika", de Léopold Legrand, remporte le Prix du meilleur court métrage, "La saison du silence", de Tizian Büchi, reçoit le Prix spécial du jury, Camille Sultan remporte le Prix de la meilleure photographie toujours pour "La Saison du silence", et le prix d'interprétation va à Hajar Koutaine pour sa prestation dans le film "A l'arraché", d'Emmanuelle Nicot.

Dans la compétition clip, le Prix de la meilleure production est attribuée à "Drifted", de Dent De Cuir.

Trois "Autres Prix" sont décernés: le Prix du public long métrage fiction, qui est attribué à "Il a déjà tes yeux", de Lucien Jean-Baptiste, le Prix du public documentaire qui va à "Une jeune fille de 90 ans", de Valeria Bruni Tedeschi et Yann Coridian, et le Prix du public court métrage décerné à "Villeperdue", de Julien Gaspar-Oliveri. Ces deux derniers remportent ainsi deux prix.

Le jury junior (composé de huit Belges âgés de 12-13 ans) remet lui aussi son prix, à "1:54", de Yan England.

A côté de cela, sept prix font partie des "Prix Off". Le Prix Cinevox long métrage belge revient à "Noces", de Stephan Streker, le Prix de la critique long métrage belge va à "Even Lovers Get the Blues", de Laurent Micheli, le Prix BeTv long métrage est décerné à "Orpheline", d'Arnaud des Pallières, qui a reçu le Bayard d'Or du meilleur film et de la meilleure comédienne, le Prix BeTv court métrage belge est pour "Lulu", de Michiel Blanchart et Louise Dendraën, le Prix Arte court métrage belge et le Prix RTBF court métrage belge reviennent à "Les dauphines", de Juliette Klinke, et enfin le Prix format court (court métrage international) est pour "Une nuit à Tokoriki", de Roxana Stroe. Certains films ont également reçu des mentions spéciales. Le festival a décerné des prix pour un montant total de près de 80.000 euros.

Ce 31e FIFF s'est ouvert avec "La fille inconnue" des frères Dardenne et se termine avec "Divines", le premier long métrage de Houda Benyamina. La programmation réunissait 156 films, dont 69 longs métrages, issus des quatre coins de la Francophonie. Sergi Lopez était le coup de coeur de cette 31e édition qui est rabotée d'un jour cette année en raison notamment de problèmes financiers. Jean-Louis Close, son président, espère trouver de nouveaux subsides privés ou publics afin que le festival puisse durer à nouveau jusqu'au vendredi inclus.