Petite symphonie pastorale

A.Lo. Publié le - Mis à jour le

Cinéma

Quelque part dans la campagne, en pleine colonie de vacances, Franz accompagne son père. Chef d'orchestre, celui-ci répète avec une troupe d'enfants, un concert d'été. Franz adorerait participer, mais son père considère qu'il est encore trop petit pour jouer d'un instrument. Le soliste de l'orchestre est lui victime de la méchanceté des autres enfants. Mais lorsque celui-ci perd l'embout de son cor, l'aide de Franz va se révéler précieuse.

TECHNIQUE ORIGINALE

Dans la kyrielle de films d'animation qui arrivent désormais sur nos écrans, «Franz et le chef d'orchestre» fait partie des quelques oeuvres européennes qui parviennent à trouver chemin. Forcément atypique, ce moyen métrage suédois de 46 minutes se distingue par une technique originale: les personnages sont des figurines de papier découpé constituées à partir de photo de marionnettes en trois dimensions. Dans les scènes campagnardes, le couple de réalisateurs a utilisé pour le décor de vraies plantes, ce qui donne à l'ensemble un relief et une profondeur.Franz est un petit héros plein de bon sens, plus adulte à sa manière que son père qui ne comprend pas toujours les enfants et se laisse lui-même aller à des accès d'intolérance. Le film est aussi une déclaration d'amour à la musique classique et à la passion qu'elle peut engendrer à tout âge. Il n'y a pas ici de méchant, de poursuite ou de grande aventure, juste un récit empreint de douceur et de personnalité. Soulignons toutefois que l'esthétique inhabituelle pourra surprendre, voire intimider les plus jeunes des spectateurs -on est loin des canons et des stéréotypes lisses des productions nord-américaines. Mais Franz a sa petite musique bien à lui qui nous rappelle que dans le domaine de l'animation, l'imagination des créateurs est comme celle des enfants: sans limite.

Franz et le chef d'orchestre sera distribué à partir du 11 octobre à Bruxelles (Arenberg), Liège (Churchill), Namur (Forum), Mons (Plaza), Charleroi (Parc).

© La Libre Belgique 2006

A.Lo.

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

  1. 1
    Paul Schrader: "On a tout foutu en l’air. C’est notre cadeau aux générations futures..."

    Cinéma Le festival de Gand, qui se déroule jusqu'au 19 octobre prochain, est l’unique occasion de découvrir sur grand écran « First Reformed », le dernier opus du scénariste des plus grands films de Scorsese…

  2. 2
    Venantino Venantini, acteur dans les "Tontons flingueurs", est décédé

    L'Italien est mort à l'âge de 88 ans. L'acteur italien Venantino Venantini, connu pour avoir joué des seconds rôles dans des dizaines de films italiens et français, est décédé dimanche soir, selon l'agence de presse italienne ANSA, titrant ...

  3. 3
    Vidéo
    "Johnny English contre-attaque", espion et scénario à l'ancienne, efficacité redoutable

    Rowan Atkinson reprend du service dans une parodie à l’ancienne, bien pitchée.His name is English, Johnny English. Et tous les dix ans environ, il reprend du service. C’est qu’à la veille du G12, les services secrets britanniques sont ...

  4. 4
    Vidéo
    Dans "Un 22 juillet", Netflix retrace la tuerie de masse d'Anders Breivik

    Le Britannique Paul Greengrass s’est immergé en Norvège pour dénoncer la montée de l’extrémisme de droite…

  5. 5
    Vidéo
    12h de légalisation du meurtre pour la première "Purge"

    "The First Purge", un quatrième volet très politique du "cauchemar américain".Quand James DeMonaco a imaginé "The Purge" en 2012, le propos était dystopique. Tensions et violences étaient évidemment présentes dans la société américaine mais ...

cover-ci

Cover-PM

RECO llb_sb_1

RECO llb_sb_2

RECO LlbSb3

RECO llb_sb_4

RECO llb_sb_5

RECO llb_sb_6