Petite symphonie pastorale

A.Lo. Publié le - Mis à jour le

Cinéma

Quelque part dans la campagne, en pleine colonie de vacances, Franz accompagne son père. Chef d'orchestre, celui-ci répète avec une troupe d'enfants, un concert d'été. Franz adorerait participer, mais son père considère qu'il est encore trop petit pour jouer d'un instrument. Le soliste de l'orchestre est lui victime de la méchanceté des autres enfants. Mais lorsque celui-ci perd l'embout de son cor, l'aide de Franz va se révéler précieuse.

TECHNIQUE ORIGINALE

Dans la kyrielle de films d'animation qui arrivent désormais sur nos écrans, «Franz et le chef d'orchestre» fait partie des quelques oeuvres européennes qui parviennent à trouver chemin. Forcément atypique, ce moyen métrage suédois de 46 minutes se distingue par une technique originale: les personnages sont des figurines de papier découpé constituées à partir de photo de marionnettes en trois dimensions. Dans les scènes campagnardes, le couple de réalisateurs a utilisé pour le décor de vraies plantes, ce qui donne à l'ensemble un relief et une profondeur.Franz est un petit héros plein de bon sens, plus adulte à sa manière que son père qui ne comprend pas toujours les enfants et se laisse lui-même aller à des accès d'intolérance. Le film est aussi une déclaration d'amour à la musique classique et à la passion qu'elle peut engendrer à tout âge. Il n'y a pas ici de méchant, de poursuite ou de grande aventure, juste un récit empreint de douceur et de personnalité. Soulignons toutefois que l'esthétique inhabituelle pourra surprendre, voire intimider les plus jeunes des spectateurs -on est loin des canons et des stéréotypes lisses des productions nord-américaines. Mais Franz a sa petite musique bien à lui qui nous rappelle que dans le domaine de l'animation, l'imagination des créateurs est comme celle des enfants: sans limite.

Franz et le chef d'orchestre sera distribué à partir du 11 octobre à Bruxelles (Arenberg), Liège (Churchill), Namur (Forum), Mons (Plaza), Charleroi (Parc).

© La Libre Belgique 2006

A.Lo.

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

  1. 1
    La relativité d'Einstein, théorie devenue "supercherie scénaristique" pour masquer les failles d'un scénario

    Véritable big bang scientifique dans le monde de la science, la théorie de la relativité restreinte d'Einstein est pourtant souvent utilisée au cinéma comme une simple "supercherie" pour "mettre sous le tapis" des failles du scénario, expliquent à ...

  2. 2
    Vidéo
    Le nouveau film de Johnny Depp reporté d'urgence car l'acteur est accusé d'agression

    Le distributeur de City of Lies, film dans lequel Johnny Depp joue, a repoussé la sortie du film, un mois à peine avant sa diffusion dans les salles américaines. Le comédien est accusé d'avoir frappé un régisseur.

  3. 3
    Margot Kidder, la compagne de "Superman", s'est suicidée

    L'actrice canadienne Margot Kidder, connue notamment pour avoir interprété Lois Lane dans la saga "Superman" avec Christopher Reeve et décédée mi-mai à 69 ans, s'est suicidée, a conclu le bureau du médecin légiste du comté de Park, dans le Montana. ...

  4. 4
    "L'espion qui m'a larguée", un film qu'on veut larguer et ne plus jamais revoir

    Une comédie d’espionnage sur le modèle de la "Panthère rose".Pour ceux qui auraient un doute, les quelques notes de Henry Mancini sont bien un hommage à Blake Edwards, à Peter Sellers et à leur fameuse "Panthère rose". "L’espion qui m’a ...

  5. 5
    "My Lady", un drame complexe illuminé par Emma Thompson

    Fiona (Emma Thompson) est une juge réputée. Totalement investie, elle tranche sans faillir de complexes affaires de famille, même au prix d’une décision impopulaire. Une affaire médiatisée chasse l’autre, dans sa vie réglée et aisée. Jusqu’au soir ...

cover-ci

Cover-PM