Cinéma "La danse, c’est essayer d’exprimer des émotions avec son corps. Donc j’ai utilisé la danse dans mon jeu d’acteur".

Sa taille est fine et sa bouche pulpeuse, on ne regarde pas Victor Polster comme n’importe quel garçon depuis qu’il a estomaqué le festival de Cannes en incarnant Lara dans Girl de Lukas Dhont. À tel point que le jury de "Un certain regard" lui a décerné le prix d’interprétation tout court, sans préciser masculine ou féminine. Trois mois plus tard, c’est un beau jeune homme qui nous attend, impatient de voir le film enfin atteindre les écrans. En ce samedi matin - école oblige -, T-shirt et pantalon de velours, ce Bruxellois de 16 ans entame avec un doux sourire le marathon d’interviews précédant les sorties française et belge de Girl.

Avez-vous été coaché pour les interviews ?

(...)