Pourquoi les Belges lèchent-ils les vieux murs ?

F. Ds Publié le - Mis à jour le

Vidéo
Cinéma

Pourquoi les Belges lèchent-ils les vieux murs ?

Parce qu’ils s’effritent ?

Coluche sort de ce film ! Nous voilà renvoyés 30 ans en arrière, au temps des blagues belges de Coluche et des comédies poussives de Claude Zidi.

Les scénaristes, emmenés par Dominique Farrugia, sont-ils d’indécrottables nostalgiques ou ont-ils forcé sur la Vedette, visiblement le sponsor du film ? On penche pour la deuxième possibilité. Il ne fallait pas avoir dessaoulé pour ne pas voir le bug - gros comme l’Atomium - qui empêche le scénario de fonctionner. Comment faire passer des anonymes pour des pipeules, sans passer par la carte "5 heures de maquillage" ou la carte "sosie" ?

En gros ou plutôt en gras - c’est l’esprit général -, Cassoulet (sobriquet du personnage principal, un Belge joué par François-Xavier Demaison, le brillant interprète de Coluche), vexé de ne pas avoir été engagé comme concierge d’un hôtel de la place Vendôme, décide de se venger en se faisant passer pour un prince de Belgique - modèle Laurent - à la fête d’anniversaire du prestigieux établissement. Il est encouragé par une "aigrefine" des palaces qui entend profiter de l’occasion pour subtiliser une parure de diamants mise à la disposition des princesses par les bijoutiers du quartier. Mais pour avoir une altesse crédible, belgement crédible, il faut former la Parisienne à l’accent, au vocabulaire, à l’esprit, aux institutions de notre royaume. C’est la meilleure partie du film, mais elle est courte, l’intrigue se prenant les pieds dans une arnaque à la "flaque 11".

Les acteurs essaient bien de rattraper la sauce - pickels -, mais les fournisseurs de la Cour ont dû poliment décliner. On s’est donc rabattu sur les doublures, Jean-Luc Couchard fait Poelvoorde et Charlie Dupont fait François Damiens, mais comme Yves Leterme fait Premier ministre.

Sur ce "Bienvenue chez les Belges", on n’a rien d’autre à déclarer.

F. Ds

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

  1. 1
    Le chauffeur de Weinstein à Cannes témoigne: "Elles sortaient de l’hôtel en pleurs"

    Harvey Weinstein est sous le feu des critiques. Mickaël Chemloul le chauffeur cannois du producteur américain pendant six ans a témoigné au Nouvel Obs. Une interview qui noircit le portrait déjà bien sombre du producteur. "Elles (Ndlr: Des ...

  2. 2
    Vidéo
    Une cinquième actrice accuse Harvey Weinstein de viol

    Une cinquième actrice, la Britannique Lysette Anthony, a accusé le producteur américain déchu Harvey Weinstein de l'avoir violée, des faits qui remonteraient aux années 80, selon le Sunday Times. Cette actrice de 54 ans, qui a notamment joué dans le ...

  3. 3
    Photos
    Belmondo, Bedos et des centaines d'anonymes aux obsèques de Jean Rochefort

    Plusieurs centaines de personnes assistaient vendredi aux obsèques de l'acteur Jean Rochefort célébrées en l'Eglise Saint-Thomas d'Aquin à Paris, en présence de nombreuses personnalités, dont Jean-Paul Belmondo, Guy Bedos, Edouard Baer ou encore ...

  4. 4
    Vidéo
    Une blague sur Harvey Weinstein lors des Oscars 2013 prend aujourd'hui tout son sens

    Les langues n'ont de cesse de se délier ces dernières heures au sujet du comportement de "prédateur sexuel" d'Harvey Weinstein, l'un des hommes les plus puissants d'Hollywood.
    C'est sans aucun doute l'un des secrets les plus inavouables ...

  5. 5
    Woody Allen "triste" pour Harvey Weinstein

    Woody Allen s'est dit dimanche "triste" pour Harvey Weinstein, accusé de viols, agressions ou harcèlement sexuels, et a jugé "tragique" la situation des femmes qui se déclarent victimes des agissements du producteur américain. "Toute l'affaire Harvey Weinstein est très triste pour tout le monde", a déclaré le réalisateur américain dans une interview à la BBC. "C'est tragique pour les pauvres femmes qui se sont retrouvées impliquées, triste pour Harvey dont la vie est tellement bouleversée", a-t-il ajouté. "Il n'y a pas de gagnants là-dedans, c'est juste très, très triste et tragique pour ces pauvres femmes qui ont dû traverser tout ça", a déclaré Woody Allen.

cover-ci

Cover-PM