Cinéma

Qu'est-ce qu'un classique ? Un film moderne à son époque et qui a tenu le coup. Qu'y avait-il de moderne dans "Rio Bravo" tourné par Howard Hawks en 1959 ? Probablement cette façon d'afficher les clichés usés du western et de les pulvériser pour en extraire quelque chose de neuf. Voilà donc le western réduit à une rue, une prison, un saloon, un hôtel... Il y a le bon, le shérif, et le méchant qui est en prison. Son frère veut le libérer avec l'aide de mercenaires. Comment le shérif pourra-t-il l'en empêcher avec un ivrogne et un vieil infirme pour seuls adjoints ? Ce ne sera pas un film d'action mais un film d'attente. Et quand l'action survient, c'est en temps réel, bien trop rapide pour être vue, c'est l'anti-Peckin- pah. La forme est si rabâchée qu'elle est poussée jusqu'à l'abstraction. C'est particulièrement vrai dans la scène fameuse du crachoir. A laquelle répond une autre scène de saloon complètement inversée. Le courage et la fraternité virile sont les thèmes de ce vrai faux western. L'édition collector permet d'en apprécier les différents niveaux grâce à un portrait biographique de son réalisateur au cours duquel il commente toute sa filmographie. Ensuite, un sujet fouille plus spécifiquement ce film qui l'a remis en selle. On y voit, entre autres, comment Hawks recyclait ses dialogues. Passionnant. (F.Ds) (Warner) (Voir rubrique ciné livre)