Cinéma

Babel, Crash, la mode du film choral est passée mais le scénariste de Cars, le show runner de This is us, Dan Fogelman, en rêvait. Et voilà le travail.

Oscar Isaac maquillé comme un clodo hurle du Dylan dans un coffee-shop, une gamine orpheline est élevée par son grand-père à New York, une oliveraie andalouse est le théâtre d’un duel feutré entre le patron et son contremaître pour conquérir le cœur de Bella. Comment va-t-il connecter ces destins ?

Comme n’importe quel auteur de roman photo, en abusant des hasards, des coïncidences et en ajoutant une bonne dose de sensiblerie. Don n’y va pas par le dos de la cuillère, il y va à la louche car il s’agit aussi de dissimuler les incohérences chronologiques. À vue de nez, l’histoire se termine en 2035 sans qu’on observe le moindre changement. C’est qu’on a mis tout le pognon sur les acteurs : Annette Bening, Olivia Wilde, Olivia Cooke, Oscar Isaac, Antonio Banderas et… Sergio Peris-Mencheta, faut croire que Javier Bardem n’était pas dispo. Mais la vedette, c’est Dan qui fait son show en dialoguant certaines scènes de trois façons différentes, juste pour l’esbroufe.

Tout de même, il est rassurant de se dire que pareille daube serait impossible chez nous. En effet, l’héroïne meurt renversée par un bus. Merci, les TEC !


© IPM
Réalisation, scénario : Dan Fogelman. Avec Oscar Isaac, Olivia Wilde, Annette Bening, Samuel L. Jackson, Olivia Cooke, Antonio Banderas. 1h58.