Cinéma

Brad et Leo, clap première dans un film sur le meurtre de Sharon Tate.

Fan inconditionnel des westerns et des productions coréennes, Quentin Tarantino ne montre manifestement pas tout à fait le même respect vis-à-vis de la saga Star Wars . C’était écrit dans les étoiles : l’ Épisode IX , ultime soubresaut de la famille Skywalker, devait pulvériser le box-office 2019 telle une Étoile de la mort chargée à pleine puissance, voilà que le réalisateur de Kill Bill vient perturber cette tranquille mise à la retraite avec un inattendu duel à l’ombre du côté obscur de la Force.

Fin 2019, l’ultime volet de la nonalogie créée par George Lucas va devoir affronter deux gros calibres du 7e art. À savoir Leonardo DiCaprio et Brad Pitt. Quentin Tarantino, qui les a déjà respectivement dirigés dans Django Unchained et Inglorious Basterds, les réunit pour la toute première fois de leur carrière dans une superproduction amenée à énormément faire parler d’elle, Once Upon A Time In Hollywood (littéralement Il était une fois à Hollywood). Un hommage à peine déguisé au cinéma de Sergio Leone (Il était une fois dans l’Ouest, Il était une fois en Amérique) dont l’intrigue se situera à Los Angeles, en 1969. En pleine vague hippie.

Leonardo DiCaprio y incarnera Rick Dalton (bonjour le clin d’œil à Lucky Luke), rendu autrefois célèbre par un western décliné en série télévisée. Cliff Booth, joué par Brad Pitt, le suit partout, en tant que doublure pour les cascades. "Tous deux éprouvent les pires difficultés à se faire encore une place à Hollywood, qu’ils ne reconnaissent plus, explique le cinéaste. Mais la voisine de Rick est extrêmement célèbre : Sharon Tate."

Margot Robbie prêtera ses traits à la femme de Roman Polanski sauvagement assassinée le 9 août 1969 par des hommes de main de Charles Manson. "Je travaille sur ce scénario depuis cinq ans, et j’ai vécu à Los Angeles la plus grande partie de ma vie, y compris en 1969, alors que je n’avais que 7 ans, poursuit Quentin Tarantino. J e suis très excité de raconter cette histoire d’un Los Angeles et d’un Hollywood qui n’existent plus. Je ne pourrais pas être plus heureux de l’équipe dynamique formée par DiCaprio et Pitt, en tant que Rick et Cliff."

La date de sortie du film est déjà programmée, et ne doit évidemment strictement rien au hasard, puisque le 9 août 2019 coïncidera avec le cinquantième anniversaire de la mort dramatique de Sharon Tate.

Il ne reste plus qu’une inconnue : le nom de l’acteur qui prêtera son physique à Charles Manson. Vu le casting, les candidats devraient se bousculer au portillon pour incarner l’un des meurtriers qui a le plus sinistrement marqué l’histoire américaine.

En attendant, Hollywood commence déjà à trembler : dans son neuvième long métrage, Quentin Tarantino pourrait bien régler quelques comptes avec toute l’industrie du cinéma.