Cinéma Helen Mirren et Donald Sutherland irrésistibles dans un feel-good movie du 3e âge.

Brillant professeur de littérature de la région de Boston, John Spencer (Donald Sutherland) est encore capable de disserter sur la puissance narrative d’Ernest Hemingway avec la serveuse d’un diner. Il est, par contre, incapable de se souvenir de ce qu’il a mangé le matin. Il est atteint de la maladie d’Alzheimer, au grand désespoir de son épouse Ella (Helen Mirren). Contre l’avis de leurs enfants, ils s’offrent une dernière virée sur les routes des Etats-Unis. A bord de leur vieux camping-car, ils sont bien décidés à descendre toute la Côte Est jusque Key West, île tout au bout de la Floride. Leur but : aller enfin visiter la maison d’Hemingway…

Après deux films italiens épatants, "Les Opportunistes" et "La pazza gioia" ("Folles de joie"), Paolo Virzì signe son premier film en anglais, une adaptation assez sage - on a en effet connu le cinéaste bien plus mordant - d’un roman publié il y a 8 ans. On voit bien ce qui a intéressé ici le cinéaste, qui traitait déjà de la démence dans son film précédent, lui aussi une sorte de road-movie plein de vie, emmenée par les formidables Valeria Bruni Tedeschi et Micaela Ramazzotti.

Dans "The Leisure Seeker", Virzì ne retrouve malheureusement pas la même finesse, la même spontanéité, la même profondeur. Les enjeux du film se révèlent en effet rapidement assez limités, tandis que le thème de la fin de vie est traité de façon assez convenue, le film appuyant, notamment par sa bande-son, lourdement sur chacun des sentiments par lequel est censé passer le spectateur. Notamment dans un final un peu larmoyant.

Et pourtant, "The Leisure Seeker" reste une comédie drôle et émouvante. Et ce grâce à son duo d’acteurs diablement charismatiques. Dans le rôle de ces aventuriers de la route à la mémoire et au corps qui flanchent, Helen Mirren et Donald Sutherland sont tous simplement irrésistibles, dynamitant totalement, par leur abattage, ce feel-good movie du troisième âge !


© IPM
Réalisation : Paolo Virzì. Scénario : Stephen Amidon, Francesca Archibugi, Francesco Piccolo Paolo Virzì (d’après le roman de Michael Zadoorian). Photographie : Luca Bigazzi. Musique : Carlo Virzì. Montage : Jacopo Quadri. Avec Helen Mirren, Donald Sutherland, Kirsty Mitchell, Janel Moloney… 1 h 52.