Cinéma

En 2008, "The Strangers" avec Liv Tyler avait connu un joli succès au box-office, engrangeant 82 millions de dollars pour un budget riquiqui de 9 millions. Dix ans plus tard, Johannes Roberts (tout aussi inconnu que le premier réalisateur, Bryan Bertino, ici scénariste) remet le couvert. Non pas avec une suite, plutôt une variation sur le même thème. Où l’on retrouve à nouveau trois personnages masqués inquiétants s’en prenant cette fois à une brave famille faisant halte dans un parc à mobil-homes désert. Le point de départ est identique : Toc toc toc… "Est-ce que Tamara est là ?" Et c’est parti pour un vrai bon petit slasher à l’ancienne soi-disant inspiré de faits réels, qui paye son tribut au cinéma horrifique américain seventies façon Wes Craven dans "La dernière maison sur la gauche" ou Tobe Hooper période "Massacre à la tronçonneuse".

Optant pour une réalisation assez sobre qui joue dans un premier temps plus sur l’évocation et le hors-champ que sur le gore - avant d’y plonger avec délectation, que les fans se rassurent… -, Johannes Robert signe une série B comme on les aime, avec son casting de seconde zone, où les fans de "Mad Men" reconnaîtront la plantureuse Christiana Hendricks. S’il ne surprend guère, "The Strangers 2" est néanmoins un film d’horreur qui fait peur car il ne penche jamais du côté du fantastique. D’autant plus flippant que l’on ne connaît rien de ces cruels assaillants et encore moins de leurs motivations. Ils pratiquent en effet une forme de violence totalement gratuite qui est le cancer des Etats-Unis, où se succèdent les tueries sans raison.


© IPM
Réalisation : Johannes Roberts. Scénario : Bryan Bertino & Ben Ketai. Avec Christiana Hendricks, Bailee Madison… 1 h 30.