Cinéma

A près de 90 ans, Chuck Jones

avait encore fourni une nouvelle création pour la Warner. Mieux, il s'était même adapté à l'évolution du métier puisque la série `Timber Wolf´ était réalisée en flash et visible en ligne. La série tourne autour de Thomas T. Wolf, un loup oisif victime d'une étrange malédiction: chaque fois qu'il prononce son prénom, Timber (NdlR: cri d'avertissement des bûcherons nord-américains venant d'abattre un arbre), un arbre lui tombe dessus. Autour de Timber gravitent plusieurs personnages, comme Earl Squirrel, écureuil facétieux, ou Scarlet Rose, une putois coquette (!). Jones revenait en quelque sorte à la source: un héros-victime, des décors minimalistes, un comique de répétition où tout repose non pas sur ce qui va se passer mais sur comment cela va-t-il se passer. Symboliquement, la série était réalisée dans les locaux historiques de la Warner, les bureaux de la production étant localisés dans une vieille caravane surnommée Termite Trailer d'après le surnom du studio de Schlesinger où Jones avait fait ses débuts: Termite Terrace.

© La Libre Belgique 2002