Cinéma Un biopic du dessinateur finlandais qui a façonné la fantasmagorie du macho homo.

Des hommes musclés et moustachus, entrejambe proéminent, veste de cuir sur le dos et casquette vissée sur la tête… Pour plusieurs générations d’homosexuels, les dessins fétichistes très explicites de Tom of Finland ont fonctionné comme une machine à fantasmes. Une façon, aussi, de s’approprier son identité sexuelle et de la revendiquer à travers ces archétypes machistes outranciers. S’il reste encore méconnu du grand public, celui-ci a pourtant fortement influencé la culture populaire, à commencer par le look des Village People… C’est le parcours de ce dessinateur et peintre finlandais que retrace Dome Karukoski dans ce biopic.

Le film s’ouvre pendant la Seconde Guerre mondiale. Agé d’une petite vingtaine d’années, Touko Valio Laaksonen (1920-1991) se bat dans l’armée finlandaise contre l’URSS, où il abat un parachutiste. Démobilisé, il reprend sa vie normale à Helsinki, où il vit avec sa sœur et travaille comme illustrateur dans une agence de pub, tout en cachant son homosexualité. La nuit, il dessine encore et encore ces hommes virils, bûcherons, policiers et autres motards, qui le font fantasmer. Des dessins qu’il glisse sous les toilettes des hommes pour tenter de trouver un partenaire d’un soir. Et surtout s’attirer la haine…

Son salut, Touko le trouvera lorsqu’il commencera, dès les années 50, à publier ses dessins osés dans le magazine américain "Physique Pictorial", sous le pseudonyme de Tom of Finland. De quoi lui attirer une popularité grandissante et lui ouvrir les portes de la Californie des seventies. Nettement plus ouverte aux gays que cette Finlande où être homo n’est pas seulement une tare, c’est un crime…

Plutôt classique dans sa mise en scène, Dome Karukoski livre une évocation soignée de l’artiste. Bouleversant la chronologie, il multiplie les allers-retours entre les époques pour opposer sans cesse la petite vie terne de Touko Valio Laaksonen et l’évocation de Tom of Finland, personnage lumineux et extraverti qui ne peut exister au grand jour que sous le soleil californien. Où ses dessins finissent par prendre vie, à mesure que la communauté gay fait sienne les atours de ses personnages fantasmés.

Campé par un comédien solide, Pekka Strang, Tom of Finland résume le trajet d’une génération d’hommes qui se sont élevés contre l’homophobie toute puissante de leur temps pour affirmer leur identité et leurs désirs. Quitte à choquer pour faire évoluer la société. Aujourd’hui, Tom of Finland est un artiste respecté dans son pays, où il a eu droit à une grande exposition rétrospective en 2015…


© IPM
Réalisation : Dome Karukoski. Scénario : Aleksi Bardy. Photographie : Lasse Frank Johannessen. Musique : Hildur Guonadottir. Montage : Harri Ylönen. Avec Pekka Strang, Lauri Tilkanen, Jessica Grabowsky… 1 h 56