Cinéma Thierry Klifa dans un polar méditerranéen improbable.

Veuve d’un riche industriel allemand, Louise (Catherine Deneuve) a repris la tête de ses activités portuaires en bord de Méditerranée, à Sète, où elle vit seule avec sa fille Julia (Diane Kruger) dans une belle villa reculée. Handicapée depuis un accident de voiture, la jeune femme n’a jamais réussi à mener une ville normale, totalement dépendante tant des analgésiques et de la drogue qu’à son dealeur Rudolph (Nicolas Duvauchelle). Quand ce dernier se voit sommer de rembourser une grosse dette à un patron de la mafia locale, il se tourne tout naturellement vers sa "poule" (aux œufs d’or), avant de passer directement par sa mère… Quand Rudolph disparaît, son ami d’enfance Ben (Nekfeu) soupçonne les deux femmes et s’immisce à son tour dans leur intimité…

En 2012, dans "Les yeux de sa mère", Thierry Klifa abordait déjà le thème de l’infiltration dans la vie privée, celle d’une présentatrice star du JT et de sa fille danseuse étoile par un écrivain souhaitant écrire leur biographie non autorisée. La filiation entre les deux films est telle que le réalisateur français fait d’ailleurs à nouveau appel à Catherine Deneuve (dans un personnage analogue) et à Nicolas Duvauchelle. Même si le rôle de l’intrus est ici confié au rappeur Nekfeu.

Mais Klifa signe cette fois un polar au bord de l’eau plutôt improbable, à la tonalité surprenante, presque irréelle tant elle semble éloignée d’une quelconque réalité. De façon trop théorique, le film se résume en effet à son titre. Entre cette sublime maison bourgeoise perdue dans la campagne et une cité de la banlieue de Sète, effectivement, "Tout nous sépare". La réalité sociale, les aspirations et les rêves mais aussi le rapport à la justice et à la police. Disons qu’on ne part pas exactement avec les mêmes chances si l’on est né d’un côté ou de l’autre de la barrière sociale.

La seule bonne idée de Klifa est de faire vivre ce clivage à l’écran à travers le choc entre les jeux de ses comédiens. Toujours aussi royale, Deneuve se promène avec grâce dans ce milieu de petits truands qui tentent de l’intimider et la faire cracher son fric. Face à elle, Nekfeu ne s’en laisse pas compter et tient tête à la star avec un bel aplomb.

Malheureusement, hormis cette complicité inattendue, il n’y a pas grand-chose à se mettre sous la dent dans ce polar au ralenti, qui tente de se jouer des différences de classes sociales pour montrer que, riche ou pauvre, l’on est avant tout des êtres humains… Un peu court quand même.


© IPM
Réalisation : Thierry Klifa. Scénario : Cédric Anger& Thierry Klifa. Photographie : Julien Hirsch. Musique : Gustavo Santaolalla. Avec Catherine Deneuve, Diane Kruger, Nekfeu, Nicolas Duvauchelle… 1 h 38.