Cinéma En février dernier, le jury de la Berlinale a exclu de son palmarès l’impressionnant Ut ø ya, 22 juillet. Un film coup-de-poing, dont on ne sort pas indemne, tant la mise en scène d’Erik Poppe place le spectateur au centre de la tragédie d’Utøya. Face aux journalistes, le cinéaste norvégien, découvert en 2004 avec Hawaii, Oslo, défendait brillamment le bien-fondé de sa démarche.

(...)