Cinéma

Le 15 décembre 1966 disparaissait le père de Mickey Mouse et des parcs d’attractions modernes. Il créa un empire mondial et produisit des classiques inoubliables. Son nom est associé aux dessins animés familiaux. Mais quel fut son apport réel ?

Il y a cinquante ans, le 15 décembre 1966 disparaissait Walt Disney à l’âge de 65 ans. En quarante-trois ans, il forgea l’empire du divertissement qui porte son nom. Un empire plus fort que jamais, qui possède aujourd’hui les licences très rentables de Pixar, Marvel ou Lucasfilms (lire en "Libre Culture") et qui lui offre un cadeau posthume avec la sortie d’un nouvel épisode de la saga "Star Wars" (lire page suivante).

L’empreinte de Walt Disney reste forte. On considère encore le créateur de Mickey Mouse comme l’inventeur du cinéma d’animation. Plus entrepreneur et producteur que réalisateur, il fut un visionnaire. Il a fixé les bases de l’animation industrielle. Il a inauguré l’ère des parcs à thèmes et des "produits dérivés", déclinaison sur tous les supports des créations sorties de son studio. Avec Walt Disney, l’industrie du divertissement a pris son essor dès les années 1950. Enfin, à l’instar de tous les patrons de studios hollywoodiens, il a opéré une OPA sur la culture occidentale, la vulgarisant pour les masses.

Philippe Moins, cofondateur du festival Anima, est le spécialiste belge de l’animation. Il a signé plusieurs livres de référence, dont le récent et magistral "Le cinéma d’animation en cent films" (éd. Capricci, 2016). Il revient pour nous sur la personnalité complexe de Walt Disney et sur son héritage.

Walt Disney a-t-il inventé le dessin animé ?

Non. L’animation fut inventée au début du XXe siècle. Le Français Emile Cohl signe son premier court métrage animé en 1908, alors que Walt Disney avait sept ans. Mais il a fait partie de la génération des pionniers, comme les frères Fleischer, aux Etats-Unis, qui ont fixé les techniques qui ont perduré jusque dans les années 1990. Walt Disney est associé au dessin animé parce qu’il a produit les films les plus célèbres et a établi les canons du cinéma d’animation mondial - par exemple le nombre de dessins par seconde qui créent un mouvement souple et fluide. Son talent fut aussi de puiser dans le catalogue stylistique de l’humanité et de se l’approprier sans complexe.

Comme pionnier, quels furent ses apports ?

(...)