Cinéma Avec "Rafiki", la jeune cinéaste kényane a été révélée au festival de Cannes.

Début juin, Wanuri Kahiu était de passage à Bruxelles pour présenter, en avant-première Rafiki, quelques semaines après Cannes. Un film plein d’espoir, sur un sujet pourtant très sensible dans son pays, celui de l’homosexualité. Rafiki est d’ailleurs interdit toujours au Kenya.

L’homosexualité est-elle taboue ou interdite au Kenya ?

(...)