Cinéma L'ex-Premier ministre israélien aurait servi d'intermédiaire entre le producteur déchu et Black Cube, une firme d'anciens agents des services secrets.

La boue porcine des agissements d’Harvey Weinstein n’en finit plus d’éclabousser les puissants, et désormais bien au-delà d’Hollywood. La dernière «victime» en date des soubresauts du scandale est l’ex-Premier ministre israélien Ehud Barak, au pouvoir de 1999 à 2001.

(...)