Livres - BD

En plus de nous avoir apporté l'utilisation des chiffres, les Arabes ont enrichi la langue française.

Sans s'en rendre compte, nous utilisons quotidiennement plus de 417 mots tirés de l'arabe. Ce n'est pas anodin puisque c'est la troisième langue, après l'anglais et l'italien, d'où viennent la majorité de nos mots. D'ailleurs, comme le rappelait France Inter en décembre dernier, il existe plus de mots arabes que gaulois dans notre langue. "Ce matin au petit-déjeuner, vous avez peut-être commandé une tasse (mot arabe) de café (mot arabe), avec ou sans sucre (mot arabe) et un jus d’orange (mot arabe). Vous avez donc, sans le savoir, parlé arabe."

Dès le 11ème siècle, la langue de Molière s'est enrichie de ces termes. Dans un premier temps, c'est l'arabe ancré en Espagne qui nous a offert des mots de la vie quotidienne. Ensuite, la colonisation a apporté son nouveau lot de mots exotiques, comme l'explique Jean Pruvost, lexicologue.

Florilège.

1. Alcool - al kuhul

Son utilisation est attestée depuis le 14ème siècle et représentait "une très fine poudre d'antimoine".

2. Arobase- al Rub

Le terme désignait une unité de mesure de poids et de capacité et signifiait "le quart".

3. Amalgame - amal-gama'a

Le terme était employé pour parler d'une fusion, d'une union charnelle.

4. Baraka - barakah

Principalement connu pour faire partie de l'expression "avoir la baraka", le terme initial signifie bénédiction, faveur du ciel.

5. Carafe - ghárafa

A l'origine, le terme arabe ne représente pas exactement l'objet en tant que tel mais plutôt l'action de "servir à la louche".

6. Coton - qutun

Il constitue la première fibre textile du monde. Déjà au temps des Egyptiens, les tenues des prêtres étaient faites de coton.

7. Divan - divān

Loin d'être un confortable fauteuil, le divan était un emprunt au turc ottoman qui représentait le conseil, la salle de conseil, le tribunal ou la salle d'audience mais aussi le registre. Le terme "douane" est d'ailleurs un dérivé du mot "divan" puisqu'il servait déjà à l'époque de droit d'entrée et de sortie des marchandises.

8. Echec - shâh mât

Tiré du persan, "shâh mât" signifie "le roi est mort" et a donné l'expression bien connue "échec et mat".

9. Farde - farda

Etymologiquement, le mot "farda" veut dire "une demi-charge de chameau", représentant en somme un lourd paquet de marchandises.

10. Hasard - al-zahr

Souvent attribué aux jeux de chance, l'origine du mot tire son nom de "al-zahr" qui veut simplement dire "dés" mais dont le sens a été transformé avec le temps en "chance".

11. Magasin - maḵāzin

Tiré de l'arabe, il signifie entrepôt, bureau, dépôt.

12. Matelas - maṭraḥ

L'étymologie du mot vient du terme "tapis" en arabe, un lieu où l'on jette quelque chose.

13. Safari - safar

Connus pour avoir exploré de lointaines contrées, les Arabes utilisaient le terme "safar" pour dire "voyager".

14. Sirop - šarāb

Sirop et sorbet (šarbatj) sont étroitement liés puisqu'en arabe, ils ont la même étymologie "šarāb" qui veut dire "boisson".

15. Sofa - soffah

Originellement, le sofa est une estrade couverte de tapis et de coussins où les Arabes recevaient les invités.

16. Sucre - sukkar

Les premiers voyageurs arabes ont ramené de leurs périples en Inde la canne à sucre. Avec le temps ils sont devenus les précurseurs des premières sucreries et raffineries de type industriel.

17. Tarif - taʕārif

Le terme "taʕārif" signifie en réalité "notification".

18. Tartre - dard

Parallèlement à son utilisation dentaire, le "tartre" est en réalité, comme son équivalent arabe, un dépôt ou un sédiment.

19. Tasse - tass

Depuis des milléaires, les Arabes utilisent ce qu'ils appelles "tass", des coupes ou des écuelles.

20. Volcan - burkān

L'utilisation de ce terme est attestée depuis le 13ème siècle.


Sans oublier les mots artichaut, jupe, estragon, épinard, potiron, café, gilet, caban, aubergine, amiral, chiffre, nuque, kiff, blef, seum, toubib....