Bande dessinée : Lisez les premières planches de "L'Univers" et "Les Requins"

J. C (st.) Publié le - Mis à jour le

Livres - BD

Des savoirs scientifiques vulgarisés dans une bande dessinée didactique, c’est ce que propose "La Petite Bédéthèque des savoirs." Pour ce nouveau projet des éditions du Lombard, des experts renommés dans leur domaine travaillent en binôme avec des dessinateurs de bande dessinée reconnus. Ils s’adressent à un public principalement adolescent, mais les sujets traités peuvent intéresser les plus agés également. Les premières bandes dessinées ont été présentées en avant-première à la Foire du livre, du 18 au 22 février, où elles ont d’après les responsables du projet reçu un accueil positif.

"Très peu d’offre"

" On s’est lancés dans ce projet car on a constaté qu’il y avait très peu d’offre en bande dessinée dans le domaine de la non-fiction et des sciences humaines. Certaines personnes à la Foire du livre m’ont dit qu’ils ne pensaient pas aimer la bande dessinée, mais apprenaient à découvrir le médium via nous ", explique David Vandermeulen, directeur de la collection.

Ce dernier n’est pas novice dans le domaine du "dessin du réel" puisqu’il a travaillé pour "La Revue dessinée". Au total, 24 projets sont en cours pour la "Bédéthèque des savoirs", traitant de sujets extrêmement variés allant de l’intelligence artificielle jusqu’au droit d’auteur en passant par l’Univers, le heavy metal et les tatouages pour n’en citer que quelques-uns. Les lecteurs pourront découvrir les quatre premiers thèmes (voir par ailleurs) à partir du 4 mars. Huit autres "bédéthèques des savoirs" paraîtront cette année et douze projets sont également en cours pour l’année 2017. " Toutes les personnes qu’on a contactées ont été directement très réceptives au projet, les experts comme les dessinateurs. On a eu très peu de refus et c’était en général pour une question de timing ", raconte avec enthousiasme Nathalie Van Campenhoudt, éditrice de la collection.

Talents de vulgarisateur

Le travail pour les deux principaux responsables du projet se réalise surtout en amont, dans la sélection des thèmes qui leur sont parfois totalement inconnus, et dans la sélection des experts qui doivent aussi avoir un certain talent de vulgarisation. Les sujets doivent être intemporels et traités de façon neutre par les experts choisis. David Vandermeulen explique : " On fait attention à ne pas donner la parole à un personnage clivant. Le but n’est pas de faire la morale, ni de prendre position. On veut proposer un document qui soit surtout encyclopédique ".


L’univers

Astrophysique . Dans "L’Univers", le réputé Hubert Reeves se met en scène à travers les dessins de Daniel Casanave. L’astrophysicien canadien - qui a notamment été conseiller pour la Nasa - est surnommé le "Conteur d’étoiles". Il est connu pour être un grand penseur et s’intéresse aux domaines de l’éthique et de la morale.

Pour la "Bédéthèque des savoirs", l’astrophysicien explique avec légèreté et sobriété le rapport profond qui nous lie à la nature et à l’espace dans cette bande dessinée qui lui ressemble. A travers les planches, on se promène avec le scientifique dans le cosmos. On y découvre l’histoire de l’univers et la composition de ce qui nous entoure. Le fonctionnement de toutes ces matières complexes est mis en parallèle avec des domaines plus concrets et légers comme l’art, la musique et l’écriture. Hubert Reeves est connu pour être un "expert vulgarisateur" et il réussit encore ici brillamment le défi de rendre léger le sujet complexe et abstrait qu’est "l’Univers".

Avant première : Lisez les premières planches de L'Univers (ci-dessus) avec ses bonus exclusivement numériques (crayonnés de planches, recherches graphiques des auteurs etc.) avec Izneo

Le heavy metal

Musique . La bande dessinée "De Black Sabbath au Hellfest", traite du sujet du hard métal. Pour la Bédéthèque des Savoirs, Jacques de Pierpont - qui a passé 40 ans à ne parler que de rock sur les antennes de la RTBF - a travaillé avec le dessinateur scénariste Hervé Bourhis, lui aussi fin connaisseur de rock’n’roll et un auteur régulier de la "Revue dessinée."

Retraçant l’histoire des groupes ayant influencé le mouvement du heavy metal, en marche depuis les années 60, la bédé offre une illustration et explication des différents codes, de l’histoire et une biographie musicale des plus grands noms ayant influencé l’émergence de ce mouvement qui a marqué le rock’n’roll. Les concepts de hard rock et de heavy metal sont abstraits et méconnus pour les personnes extérieures au mouvement. Du trash metal au black metal, le genre musical est traité de façon presque exhaustive avec humour et simplicité. Il intéressera les plus fervents rockeurs et instruira les plus novices sur le genre musical.J.C. (st.)


Les requins

Biologie . Le requinologue Bernard Séret et le dessinateur Julien Solé proposent une bande dessinée ludique et amusante qui fait le point sur les connaissances actuelles à propos de ces prédateurs au fond très méconnus du grand public. L’expert se met en scène sur son lieu de travail - le musée d’Histoire naturelle de Paris - pour parler des différentes espèces de ces animaux qui le fascinent.

L’origine, la reproduction, l’alimentation, la morphologie, la biologie, la relation hommes-requins et même les exploits : la bande dessinée offre une vision photographique fascinante de cette espèce crainte par beaucoup, à laquelle on finit par s’attacher au fil du parcours à travers les planches. Souhaitant aller au-delà des préjugés sur ces prédateurs craints par le grand public, Bernard Séret nous montre également les bienfaits apportés par les requins à la biodiversité, et même à la technologie, alors qu’ils sont aujourd’hui menacés d’extinction.

Découvrez La Petite Bédéthèque des Savoirs en avant-première avec La Libre Belgique et izneo : Lisez les premières planches de l'album Les Requins de Bernard Séret et Julien Solé, avec ses bonus exclusivement numériques (crayonnés de planches, recherches graphiques des auteurs etc.) 



L’intelligence artificielle

Technologie . Fruit du travail de la dessinatrice Marion Montaigne et de Jean-Noël Lafargue, un expert en histoire des technologies, la bande dessinée "L’Intelligence artificielle" raconte avec humour le retour dans le temps d’un robot du futur appelé Gladys après une guerre mondiale robots-humains. Au long de son aventure dans le temps, le robot humanoïde retrace l’histoire de ses "ancêtres" technologiques et de leurs créateurs. De l’Antiquité à nos jours, elle rencontrera certains des plus grands noms des sciences comme Aristote, Bill Gates et même Rodney Brooks, qu’on appelle aujourd’hui le "pape de la robotique" et avec qui elle se liera d’amitié.

A notre époque où le débat fait rage entre les transhumanistes, affirmant que l’intelligence artificielle sauvera l’homme, et certains grands noms de la science et de la technologie comme Stephen Hawking et Bill Gates, pour qui elle sera la cause de la fin de l’être humain, la bande dessinée traite avec légèreté de ce sujet complexe et s’adresse aux experts comme aux plus novices en la matière.