Livres - BD

Injustement oubliée de nos jours, la comtesse Anna de Noailles (1876-1933) a régné sur Paris au point d’apparaître comme la poétesse officielle de la République. Tantôt mondaine, tantôt recluse, souvent malade, suscitant l’amour, cultivant l’amitié, elle n’aura cessé d’effeuiller un cœur qu’elle disait "innombrable".