Livres - BD

Mettre "A la recherche du temps perdu" dans une série estivale sur les classiques difficiles à aborder ! Quel scandale tant le plaisir de le lire est immense.

Nous avons tous reçu à l’école "Un amour de Swann", le court roman extrait du premier tome de la saga proustienne. Mais ce prélude ne donne que bien peu la dimension de l’étreinte amoureuse avec l’œuvre du romancier. Cet apéritif ne doit pas empêcher de se plonger avec une volupté particulière dans la lecture des sept volumes. Lire n’est jamais du temps gâché, disait Proust : "Il n y a peut-être pas de jours de notre enfance que nous ayons si pleinement vécus que ceux que nous avons cru laisser sans les vivre, ceux que nous avons passés avec un livre préféré ."