Livres - BD

Récit

1914, le destin du monde

A peine vient-il de conter, avec sa clarté coutumière, "une histoire" en cinq volumes de la Seconde Guerre mondiale que l’académicien français Max Gallo entreprend d’en retracer, plus succinctement, une autre : celle de 14-18, dans un diptyque dont paraît le premier tome, "1914, le destin du monde". Gageons qu’il ne faudra guère attendre pour en lire la suite et fin, "1918, la terrible victoire"; mais gageons de même que plus d’un lecteur de Max Gallo - dont les mémoires, "L’oubli est la ruse du diable", ont paru l’automne dernier - regretteront que 1915, 1916 et 1917 ne feront pas l’objet de volumes de la même encre. Dans son évocation de 1914, écrite à l’indicatif présent, Gallo fait revivre intensément cette page cruciale de l’Histoire, quand se déchaîna l’enfer au lendemain de l’assassinat de l’héritier du trône d’Autriche, l’archiduc François-Ferdinand, le 28 juin, à Sarajevo. (Fr.M.)

Max Gallo, XO Editions, 366 pp., env. 19,90 €

Bandes dessinées

Tom Carbone (Intégrale, vol. 2)

L’éclectique collection "1000feuilles" des éditions Glénat publia naguère (cf. "Lire" du 8 octobre 2012) le premier volume - préfacé par Lewis Trondheim - de l’intégrale de "Tom Carbone", série due aux Anversois Laurent Letzer et Luc Cromheecke qui en sont respectivement le scénariste et le dessinateur. Tom Carbone fit son entrée dans "Spirou" en 1985, s’imposant instantanément à l’attention par le nonsense époustouflant de ses histoires contées en quelques planches seulement. Sa fantaisie est comparable aux univers d’un Marc Sleen ("Néron") ou d’un Willy Vandersteen (dont l’on a commémoré, le 15 février 2013, le centenaire de la naissance à Anvers). De "Tom Carbone", voici déjà le second tome de son "Intégrale" particulièrement bienvenue; il contient les albums 3, 4 et 5 de la série ("Agiter avant l’emploi", "Ça vole haut" et "Le fou crépitant"), des planches inédites, et un mini-récit paru dans "Spirou" en 1989, "Tom Carbone à la Foire". A découvrir ou à redécouvrir d’urgence ! (Fr.M.)

Laurent Letzer et Luc Cromheecke, Glénat (collection "1000feuilles"), 208 pp. en couleurs, env. 30 €

Intégrale

Les romans durs de Georges Simenon

A l’occasion de leur 25e anniversaire, les éditions Omnibus retrouvent l’auteur belge qui fut à l’origine de leur création : Georges Simenon, troisième écrivain de langue française le plus exporté dans le monde après Jules Verne et Alexandre Dumas. Pour la circonstance, Omnibus met à l’honneur les "romans durs" où G.S. "s’affranchissait" de son commissaire Maigret pour "chercher la vérité de l’homme nu, sans fard, avec ses faiblesses, ses lâchetés, ses peurs". L’ensemble compte douze volumes sans préfaces ni postfaces; des six premiers nous avons applaudi la publication en 2012; en voici les tomes 7 à 12 (d’un bon millier de pages chacun) qui réunissent les 58 romans que Simenon écrivit entre 1947 et 1972, de "En cas de malheur" au "Président", de "Betty" aux "Anneaux de Bicêtre", du "Train" aux "Volets verts" Colossal !(Fr.M.)

Georges Simenon, Omnibus, chaque vol. : env. 31 €