Livres - BD Alexandre Lacroix mène l’investigation comme dans un "roman d’espionnage". Un itinéraire angoissant qui retrace les pistes du monde en devenir.

Directeur de la rédaction du mensuel "Philosophie Magazine", Alexandre Lacroix (1975) s’emploie dans son travail de journaliste à regarder le monde contemporain avec les outils de la réflexion philosophique. Autant dire que le cours du monde, par ces temps, pose en effet de nombreuses questions métaphysiques, éthiques et épistémologiques. Ouvrant toutes grandes les portes au fantasme et à la parano, devant l’immensité des perspectives d’un univers où l’homme, cloné par la machine, pourra être dépassé par un androïde définitivement plus intelligent que lui.

Spectateur d’un bouleversement de premier ordre, il s’est ainsi attaché à mener une enquête en forme de roman d’espionnage, de thriller philosophique, sur la "troisième révolution du signe"". Si l’on veut bien admettre que la première eut lieu, quelque 3 000 ans avant Jésus-Christ, entre le Tigre et l’Euphrate, l’homme réalisant alors des empreintes à l’aide de roseaux coupés dans des tablettes de vase fraîche. Et que la seconde révolution, celle de l’imprimerie, ne serait pas tant due à l’Europe de Gutenberg qu’au Chinois Bi Sheng, au XIe siècle de notre ère. Mais c’est en imprimant sa célèbre Bible en 180 exemplaires que Gutenberg donna bel et bien le coup d’envoi de notre modernité.