Livres - BD Patrick Rambaud revient sur la fin de règne de François-le-Petit. Une parodie à la Saint-Simon qui en dit long sur la solitude du pouvoir.

Rien ne lui aura été épargné, en tout cas pas le déficit de l’Etat. Qui ne doit pas à tout prix lui être imputé, certes, car il a hérité aussi des fantaisies de son trépidant prédécesseur, le névrotique Nicolas Ier, qui régna sur la France cinq années durant. Cinq années qu’avec le même talent, nous conta en leur temps Patrick Rambaud, suivant le principe d’une chronique annuelle, rédigée sur le mode de Saint-Simon, qui valait bien son pesant d’or.