Livres - BD

Il avait le génie de la parole. Elle avait celui de l’écoute. Ce témoignage est celui qu’Henry Bauchau portait sur ses amis : Pierre Jean Jouve et Blanche Reverchon. Poète et romancier - notamment de l’admirable "Paulina 1880" - encensé par la critique, peu lu par le grand public et aujourd’hui injustement oublié, Pierre fut admiré pour sa hauteur de style et de pensée par l’écrivain récemment disparu de "Antigone" et "Le boulevard périphérique". Blanche, psychanalyste éprouvée, joua un rôle décisif dans sa vie, lui révélant l’importance que l’écriture avait pour lui et l’initiant aux forces de l’inconscient ainsi qu’à l’analyse qu’il allait pratiquer plus tard. Si le couple est présent dans ses livres, elle y tient la place essentielle. "Toute mon œuvre tourne intérieurement autour d’elle", disait celui qui écrivit "La Déchirure", ajoutant : "Et pourtant je ne l’ai pas encore écrite".

Ce n’est pas qu’il ne s’y soit essayé. Mais Blanche aimait être dans l’ombre et demeura à l’arrière-plan de l’œuvre de son mari. Ce fut un frein dans le désir d’Henry Bauchau de rendre justice à cette femme qu’il estimait avoir été occultée. Son amitié pour Jouve, d’humeur changeante, fut plus conflictuelle puisqu’entachée de deux ruptures.

Des traces subsistent toutefois du livre qu’il aurait voulu mener à bien. Se saisissant de ces fragments mais aussi d’entretiens, d’extraits de presse, de notes et autres lettres, Anouck Cape publie "Pierre et Blanche". Sous ce titre simple et beau, elle donne à entrer dans les souvenirs de Bauchau, rendant compte de l’attachement qu’il éprouvait pour ces deux êtres disparus dans les années 70, à deux ans d’intervalle. Dans le florilège de textes où revivent les années anciennes, elle souligne avec discrétion mais fermeté l’immense gratitude qu’éprouvait l’écrivain belge pour le rôle considérable qu’avait joué dans ses choix la femme déjà âgée qu’il appelait "un amour de transfert".

Pierre et Blanche Souvenirs de Henry Bauchau sur Pierre Jean Jouve et Blanche Reverchon rassemblés par Anouck Cape Actes Sud 200 pp., env. 22 €