Livres - BD L’ambitieux et malicieux projet SF de Trondheim et Vatine suit son cours. Avec un quatrième épisode qui interroge les dérives des réseaux sociaux.

Le vaisseau de croisière "Infinity 8" est à mi-parcours. "Guérilla Symbolique" est le quatrième album, sur huit prévus, de cette série de science-fiction française ambitieuse et malicieuse. Transportant quelque 880 000 passagers humains et extraterrestres de 256 races différentes mélangés, "Infinity 8" n’a cependant guère progressé vers sa destination finale, la galaxie d’Andromède. La route du vaisseau de la confédération intergalactique est en effet encombrée par une gigantesque nécropole spatiale, aussi vaste que notre (défunt) système solaire. Mais aussi, et surtout, parce que le canevas de la série est bâti sur le principe du reboot temporel, à la manière du film d’Harold Ramis "Un jour sans fin".