Livres - BD A 46 ans, l’actrice française signe son premier livre. Inspiré de son histoire familiale, il mêle réalité et fiction. Et est habité d’importantes questions de société : avortement, identité sexuelle… A plusieurs reprises lors de l’entretien, l’écrivaine insiste sur le fait que, "même si de nombreux faits sont véridiques et largement autobiographiques" , son ouvrage est un roman.

Quelle signification donnez-vous au titre de votre roman, "Les Rêveurs", qui se situe en grande partie dans les années 70 ?

J’avais envie d’écrire un roman d’apprentissage. Avec des personnes qui sont le produit d’une génération, d’une époque, mais qui malgré tout finissent par trouver leur liberté. Je pense que c’est une histoire qui est par moments dure et violente, mais aussi émouvante et lumineuse puisque chacun finit par trouver sa place. Ces rêveurs ne font pas que rêver, ils finissent par réaliser quelques-uns de leurs rêves.

Vous situez votre livre dans un contexte social particulier. Mai 68, les années 70, jusqu’à aujourd’hui et la Manif pour tous.