Livres - BD

Jane Austen est morte prématurément de phtisie à 41 ans, en 1817. Elle eut beaucoup de mal à se faire publier et ne goûta un début de reconnaissance que dans les dernières années de sa vie. Auteur de six grands romans et de quelques œuvres mineures, elle fut loin d’imaginer le phénoménal succès posthume qui serait le sien. Relativement peu connue du public francophone, Jane Austen est, en revanche, un des auteurs les plus célébrés dans le monde anglo-saxon et son illustrissime “Orgueil et préjugés”, continuellement réédité, traduit dans toutes les langues, plusieurs fois adapté au cinéma et à la télévision, est volontiers cité parmi les dix plus grands romans de tous les temps.

L’entrée de Jane Austen dans “La Pléiade” avec un premier volume d’œuvres romanesques paru en 2000 devrait accroître sa notoriété chez nous. Toutefois, qu’il ait fallu treize ans pour voir enfin le second volume sortir des limbes, laisse planer comme un doute.

Les amateurs ne bouderont pourtant pas leur plaisir de découvrir, sous la direction de Pierre Goubert toujours, les trois derniers romans de cet auteur qu’il présente comme une authentique “fille du XVIIIe siècle” – “Mansfield Park”, “Emma” et “Persuasion” – ainsi que les fragments d’une œuvre inachevée (“Sanditon”) et de la correspondance. Ils apprécieront le don qu’avait cette fille de pasteur méthodiste, restée célibataire et qui se mit à l’écriture afin de divertir ses neveux, pour dépeindre la “bonne société” de son temps (la “gentry”) avec un sens aigu de l’analyse psychologique, mais aussi une verve satirique tourbillonnante. Face aux héroïnes dont Jane Austen démêle avec délectation les tourments sentimentaux, paradent les habituels imbéciles, snobs et autres cocus plus ou moins magnifiques dont les mésaventures ne sont pas sans préfigurer Thackeray et sa “Foire aux vanités”.


Œuvres romanesques complètes (t. II) Jane Austen Gallimard/Bibliothèque de la Pléiade 1 364 pp., env. 49 € jusqu’au 31/01/14, env. 56 € ensuite