Livres - BD

Ce mercredi, se tenait l’opération “Je suis humain-e” organisée à Bruxelles par Amnesty International qui a proposé à une vingtaine de groupes locaux de jouer avec des artistes réfugiés, pour donner un visage à ces victimes de la guerre ou de l’oppression dont on parle beaucoup mais qu’on ne connaît pas.

Le musicien iranien Mostafa Taleb s’est produit dans un café bruxellois avec le groupe belge Yôkaï pour une prestation unique. On a aussi pu voir et surtout écouter Nicolas Michaux, le ton mité, Acid Arab, Razed Badra et bien d’autres artistes venus manifester leur désir d’un monde plus ouvert.

La fête s’est prolongée tard dans la nuit. De la Place Van Meenen jusqu’au Parvis de Saint-Gilles en passant par la Pompe, le Bar du Matin et prolongeant jusqu’au Dillens, les bars se sont remplis de sonorités les plus variées. Hip hop, electro, world...

Une opération nécessaire, et mondiale puisque plus de 300 artistes dont Moby, The National et Ed Sheeran ont poussé la chansonnette avec des réfugiés dans une soixantaine de pays.