Livres - BD

On connaît le Belge Nicolas Vadot comme illustrateur de presse, notamment dans les pages de notre confrère "Le Vif/L’Express". Il est aussi auteur de bandes dessinées ("Norbert l’Imaginaire", "Neuf Mois", chez Casterman). Il vient de publier "Maudit Mardi !", un roman graphique onirique, où Achille part sur les traces d’un amour de jeunesse alors qu’une mouette vient de lui prédire qu’il mourrait un mardi. Limpide, servi par un graphisme plus brut que celui dont Vadot use dans la presse, cette bande dessinée fut financée par 170 "lecteurs-édinautes" via le site Sandawé.

Quel est votre rapport à la bande dessinée ?

Je vois la bande dessinée comme un laboratoire. Avec la BD, je peux explorer les conflits internes de l’être humain. J’essaie de traiter de sujets adultes mais qui touchent un maximum de gens.

Comment est né ce récit ? D’un voyage ?

Il se trouve que j’ai épousé une Australienne et j’ai vécu six ans là-bas. Nos enfants sont biculturels, Européens et Australiens. L’idée du voyage vient de là, évidemment. Elle a mijoté cinq, six ans. Et un jour, ça sort, et là, j’écris en trois semaines. La BD, c’est une course de fond, quand le dessin de presse est un "cent mètres".

Pourquoi avoir choisi un éditeur comme Sandawé ?

Parce que les éditeurs classiques, y compris Casterman, n’en ont pas voulu. Je me suis lancé chez Sandawé sans savoir où j’allais. Mais je suis content de l’avoir fait. Cette expérience a modifié mon rapport au lecteur. Je reste maître de mon récit, mais j’ai laissé les édinautes faire leurs commentaires. Par contre j’ai fait un making of qui est disponible en ligne, afin que les édinautes suivent la réalisation de la BD. Ce rapport est intéressant. Et j’ai 170 délégués commerciaux ! C’est très motivant.

Vous publiez aussi à La Renaissance du Livre “2001-2011 – Onde de choc”, une compilation de dix ans de dessins de presse.

Ce thème s’est imposé. Je trouve que le 11 septembre 2001 a marqué la fin du XXe siècle, et le printemps arabe, le début du XXIe siècle. Entre les deux, c’est une décennie charnière, pleine de bouleversements : Sarko a succédé à Chirac, Benoît XVI à Jean-Paul II, Obama à Bush, la Chine a émergé comme superpuissance, l’Europe est en crise J’ai choisi des thèmes qui ont marqué l’inconscient collectif. C’est chronologique, afin que le lecteur lambda puisse se remémorer les événements.

Maudit Mardi ! Nicolas Vadot Sandawé 60 pp., env. 15€