Livres - BD

Même à court d'inspiration, Patti Smith se doit écrire. 

Dévotion a été publié dans la collection “Why I Write” (Pourquoi j’écris) aux Yale University Press, après que l'artiste américaine a reçu un prix de la prestigieuse université. Mettant davantage en pratique son processus d’écriture, Patti Smith ne répond pas stricto sensu à la question. Elle fait se rencontrer des choses qui, a priori, n’ont rien à voir les unes avec les autres et se répondent dans une suite illogique. Comme celles qui voient, à la télévision, un championnat de patinage artistique dans la foulée d’un documentaire sur la mise en scène de Phèdre de Racine.

L’ensemble peut, dans un premier temps, surprendre. Quand il est aussi bien question d’un buste sculpté par Picasso à la mémoire d’Apollinaire que d’une assiette d’œufs au jambon, tous deux parfaitement ronds… Ce serait sans compter qu’à cette géométrie peut en succéder, dans la même journée, une autre, celle du jardin de la maison Gallimard. Hasards. Collusions. "Pourquoi est-on poussé à écrire? se demande-t-elle, tout en expliquant, plus loin."Les mots qui pénétreront un territoire vierge, inventeront des combinaisons, inédites, exprimeront l'infini."

On pense à son précédent ouvrage, M Train, où Patti Smith se livrait sans détours, entre quotidien et moment forts qui ont constellé sa vie. Ne serait-ce la nouvelle, bien menée et intitulée Dévotion – l’histoire d’une jeune fille et de son obsession pour le patin à glaces – qui compose le cœur du livre, elle se prête au même jeu. Souvenirs parisiens chez Gallimard, lecture du manuscrit inachevé d’Albert Camus, Le premier homme – qu’elle feuillette dans un silence religieux à Lourmarin, dans le Vaucluse,… Dévotion accueille également photographies, poèmes, récits – disciplines dans lesquelles l’artiste excelle.

“Quelle est la tâche ? Composer une œuvre qui opère à différents niveaux, comme une parabole, dénuée de la souillure de l’ingéniosité.” Ce à quoi l’Américaine s’est habilement attelée. Pour aficionados.

  • Dévotion  Patti Smith traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Nicolas Richard Gallimard 160 pp., env. 14,50  €

EXTRAIT DE LA NOUVELLE

Il était visible mais restait à distance, satisfait de leur communion silencieuse. Aucun signe chez elle ne trahit le fait qu'elle avait remarqué son retour, cependant elle l'accepta sans reproche. Croisant les bras sur son coeur, elle se projeta en l'air et s'éleva plus haut que jamais. Enhardie par sa présence, elle entama sa troisième pirouette, tendit un bras en l'air, frôlant les cieux amples. Un cri lui échappa. "Puissé-je mourir sur-le-champ." Juste une folie, une prière adolescente, un moment sublimement maîtrisé. Il se retira, transpercé.