Livres - BD

Souvenir d'une journée parfaite

Dominique Goblet,

Fréon (4, rue Darimon,1080 Bruxelles), collection `Frigobox série 2 / Récits de ville´ (volume 5),48 pp. en 2 couleurs, 16 € (645 BEF).

Hors des sentiers battus: c'est la ligne éditoriale que suit rigoureusement Fréon, jeune maison bruxelloise animée, entre autres, par Thierry Van Hasselt. Plus récent titre paru: `Souvenir d'une journée parfaite´, écrit et illustré par Dominique Goblet (née à Bruxelles en 1967, formée à l'Institut Saint-Luc), créé expressément à l'occasion du projet `Frigobox Echangeur Narratif / récits de ville´, série d'ateliers de BD qui prirent la capitale de la Belgique pour thème.

NARRATION URBAINE

Ledit projet de `narration urbaine´

rassembla une vingtaine d'artistes sur un an; `imprégnée de cette contrainte´, l'auteure de `Portraits crachés´ (paru en 1997 chez Fréon dans la collection de l'Amphigouri) s'est attachée à `mettre en scène un monde intime qui évoque la disparition et la mort d'un père´. Une partie de cet impressionnant `Souvenir´ - exécuté en techniques mixtes - a pour décor le cimetière de Saint-Gilles, sis à Uccle. Dans des notes sur la genèse de l'album, l'artiste observe que, pour elle, la fiction est comme une `extension de l'autobiographie´. Ne poursuit-elle d'ailleurs pas un projet autobiographique qui devrait paraître à L'Association? `Au fond, note Dominique Goblet, les récits inventés sont encore notre vie intime.´

INDIA DREAMS

Dans notre chronique du 31 octobre 2001, nous avons salué le quart de siècle d'activités bédéphiliennes de Jean- François Charles (Pont-à-Celles, 19 octobre 1952) auquel une exposition au Centre belge de la bande dessinée rendit alors hommage, parallèlement à la publication d'une monographie rédigée par Paul Herman, éditée chez Glénat.

Revoici J.-F. Charles d'actualité puisqu'il publie - avec le concours scénaristique de son épouse Maryse - `Les Chemins de Brume´, premier volet de la trilogie `India Dreams´ (Casterman, 46 pp., 9,45 €). Un album réalisé en couleur directe par un illustrateur qu'on sait de plus en plus attiré par la peinture à l'huile et l'aquarelle.

L'histoire se déroule en Inde, à partir de 1927, avec des prolongements romanesques en la Londres de l'hiver 44, martyrisée par les V 1. Une love story

pathétique en diable (vous avez dit `Harlequin´ ?), qui permet aussi au dessinateur de croquer de séduisantes créatures - notamment une danseuse qui pourrait être une `cousine´ de la sublime Debra Paget du `Tigre du Bengale´ et du `Tombeau hindou´ de Fritz Lang. Un album qui donne aussi l'envie de relire `Les Perles de l'amour´ (dont l'action se passait également aux Indes coloniales), dessiné par feu Georges Lévis sur scénar croustillant de Francis Leroi, paru chez Albin Michel en 1985.

Un récit on ne peut plus romantique (et parfois subtilement troublant), dû à un couple qu'on sent tombé sous le charme d'un pays, d'une civilisation ensorcelants. Signalons que des planches originales et des croquis préparatoires d'`India Dreams´ sont exposés jusqu'au 2 mars à l'Espace BD, 2 place Fernand Cocq, à 1050 Bruxelles (tél. 02.512.68.69).

© La Libre Belgique 2002