Livres - BD

Désolé d’être à contre-courant de (l’heureuse) "belgomania" du moment mais il nous faut mettre à mal une légende tenace qui voudrait que le fondateur de New York, Pierre Minuit, ait été originaire d’ici et plus encore d’Ohain. Depuis 70 ans, des générations de Belges l’ont cru de bonne foi en se référant à un ouvrage de l’académicien Robert Goffin qui, dans le but de galvaniser les esprits contre la mainmise nazie, avait fait - depuis les States - des Belges les pionniers de leur propre développement.

Yves Vander Cruysen dont la belgitude ne souffre nulle critique fut intrigué par le rôle qu’aurait joué Ohain et découvrit que Goffin avait surtout fait un livre de propagande. Il en parla à l’académicien qui prit mal la critique… mais au fil des ans, il admit qu’il avait romancé son histoire ! Cet aveu amena notre ex-confrère et auteur prolifique d’ouvrages historiques à mener une enquête de fond sur le vrai Pierre Minuit.

Une investigation de 30 ans qui vient de déboucher sur un passionnant ouvrage pour lequel Vander Cruysen n’a pas ménagé ses recherches. Avec d’abord une recherche généalogique de haut vol dont il ressort que la famille Minuit fut plutôt tournaisienne et que, protestante, elle se déplaça plus qu’à son tour en Europe pour aboutir aux Pays-Bas. C’est à partir de là que Pierre Minuit se retrouva sur l’île de Manhattan qu’il racheta aux Indiens. Mais au cœur d’une cabale, il fut rappelé en Europe et dut se réfugier en Allemagne.

Oublié pendant trois siècles dans l’histoire américaine face à la figure emblématique de Peter Stuyvesant qui… perdit l’île, Pierre Minuit connaît une certaine réhabilitation des deux côtés de l’Atlantique. L’ouvrage de l’écrivain waterlootois vient donc à son heure, sept décennies après l’œuvre trop zélatrice de Goffin…

Pierre Minuit, l’homme qui acheta Manhattan Yves Vander Cruysen Ed. Jourdan env. 16,90 €