Livres - BD La version chinoise de «Tintin au Tibet» retrouve son titre original PEKIN, 22 mai (AFP) -

Le Tibet de Tintin n’est plus chinois dans la nouvelle édition lancée mercredi en Chine de la collection des 22 albums des aventures du jeune reporter présentée mercredi à Pékin par l’éditeur belge Casterman et China Children’s Publishing House (CCPH).

Dans la première édition officielle de la collection des aventures de Tintin publiée en Chine continentale il y un an, le titre de l’album «Tintin au Tibet» était devenu «Tintin au Tibet chinois». Fanny Rémy, la veuve de Hergé, l’auteur de Tintin, avait protesté et Casterman avait refusé que l’album soit réimprimé avec le titre modifié.

«Depuis le début, nous avons voulu préserver une traduction fidèle à ce que Hergé a fait par le passé. Pour prendre un autre exemple, nous ne voudrions pas que »Tintin au Congo« soit aujourd’hui traduit par "Tintin dans la république du Zaïre", a déclaré Willy Fadeur, responsable des questions de copyright chez Casterman.

"La position de Casterman est de dire: dans la traduction, il nous faut garder le titre original. Nous sommes heureux que pour ce nouveau lancement, nous revenions au titre original", a-t-il ajouté.

Il s’est également félicité de l’attitude de China Children Publishing House. "Nous sommes très heureux que notre partenaire partage notre opinion et nous arrivons maintenant à une situation normale avec le lancement de l’édition petit format" mercredi à Pékin à l’occasion du 95ème anniversaire de la naissance d’Hergé, a encore déclaré le responsable de la maison d’édition belge.

Le responsable des collections Tintin chez Casterman, Etienne Pollet, avait déclaré l’année dernière que l’éditeur chinois avait d’abord donné son accord pour revenir au titre original, avant de plier devant les pressions exercées par le pouvoir.

L’autorité de tutelle de l’éditeur CCPH est le comité central de la Ligue de la jeunesse du parti communiste chinois.