Livres - BD

Ce samedi 16 mars a eu lieu, à l'Athénée Royal Marguerite Bervoets, à Mons, la demi-finale provinciale du Hainaut de la dictée du Balfroid. Dans deux salles de l'école se sont répartis les 397 enfants de sixième primaire participants. C'était la sixième année consécutive que l'école montoise accueillait la demi-finale hennuyère du concours de dictée de "La Libre" et la RTBF.

Trois élèves ont réussi une belle performance : zéro faute à la dictée. Il s'agit de Benoît Lovis, de l'Ecole communale du Cambry; de Lauren Tassinon, de l'Externat Saint-Joseph à Mons et d'Alison Nickels, de L'Ecole communale de la Roe, à Peruwelz. C'est Benoît Lovis qui est le champion provincial du Hainaut 2002 : il a fait moins de fautes - seulement deux - que Lauren et Alison dans les dix mots isolés, ceux que dicte Mme Balfroid pour départager les éventuels ex-aequo.

Nonante-sept autres enfants se sont qualifiés pour la grande finale bruxelloise (le 27 avril, au Heysel), ce qui porte le nombre de qualifiés de Mons à 100, soit 25,19 % des participants. Ce taux de qualification est le deuxième meilleur de cette année 2002 : il se situe derrière celui de la province de Namur (25,34 %) et devant ceux du Brabant wallon (environ 20 %), de la province de Liège et de Bruxelles (quelque 19 % chaque fois). Le gagnant de Mons a dévoilé un de ses secrets de "parfait orthographieur" : "Quand on hésite sur l'orthographe d'un mot, dit-il, il suffit d'examiner ses racines."

La dernière demi-finale (province de Luxembourg) aura lieu à Houffalize le 20 avril.

Voici le texte de la dictée présentée à Mons.

Le bon usage des médicaments.

Les médicaments, incontestablement, sont utiles. Ceux que les malades alités ont avalés leur étaient, sans aucun doute, indispensables.

Combien de substances médicamenteuses pourtant sont achetées par des utilisateurs ignorant les effets de celles-ci ! Ils veulent essayer une nouveauté ou simplement imiter un ami à qui cela a bien réussi.

La douleur que l'on aura atténuée par une initiative personnelle, ne risquera-t-elle pas de se reproduire plus tard puisqu'on en a ignoré la cause ?

En cette matière particulière, soyons prudents. La consultation d'un spécialiste, qu'il soit pharmacien ou médecin, sera probablement très souvent justifiée et judicieuse.

Notre mode de vie est peut-être la garantie première d'une santé florissante.

Et ci-dessous, les 10 mots isolés, destinés à départager d'éventuels ex-aequo :

factice
camus
le basilic
le basin
un trombone
la trampoline
un charivari
un flageolet
la munificence
une barrique