Livres - BD

C’est un premier roman d’exception. L’écriture, le tempo, la trame, le suspense, les personnages, les thèmes : tout participe à faire d’"Absolution" de Patrick Flanery un livre marquant. Né en 1975 en Californie, aujourd’hui londonien, ce collaborateur au "Times Literary Supplement" signe ici une magistrale plongée au cœur de l’Afrique du Sud post-apartheid, un pays qui, côté Blancs, n’est pas tant celui de la réconciliation voulue par Mandela que celui de la paranoïa. Une société rongée par l’obsession de la sécurité qui dévoie les existences. Comment se sentir libre derrière grilles et portiques, ou en gardant sous clé les provisions du garde-manger pour éviter que la bonne ne les vole ? Là, de nos jours, se déroule "une guerre de tous contre tous où le sang est omniprésent, un cauchemar éveillé où règnent l’exploitation, la corruption et la beauté hideuse, et qui semble condamné à ne jamais finir, ou à ne pouvoir finir que d’une seule manière".

Terrée dans sa maison-forteresse : ainsi vit Clare Wade, célèbre romancière connue pour ses positions en faveur des droits de l’homme. C’est là que la rencontre Sam Leroux, un universitaire qui a entrepris d’écrire sa biographie. La famille de Clare, ses amis et anciens collègues ayant refusé de coopérer, les interviews qu’il mène sont sa seule ressource. Très vite, Sam comprend que Clare le manipule tout en distillant quelques éléments inavouables. Face au lecteur, Clare est avant tout une mère qui ne peut faire le deuil de sa fille. Engagée dans la lutte armée en 1989, Sarah a disparu sans laisser de traces. Clare a épluché, en vain, les transcriptions de la Commission vérité et réconciliations à la recherche de détails. Femme vieillissante en quête de réconfort, d’une lucidité hors pair, elle se garde de juger, en peine de n’avoir pu dire à sa fille combien elle lui ressemblait. De son côté, Sam est loin d’avoir tout dit de sa véritable identité à Clare. Natif d’Afrique du Sud, il a étudié et s’est marié aux Etats-Unis, tentant de fuir l’histoire de sa vie, dont il n’a pourtant pu se défaire. Il est revenu dans un pays, le sien, qui le désoriente. Aussi, l’un malgré l’autre, entre ambivalence et dérobades, Clare et Sam vont-ils cheminer ensemble vers une vérité qu’ils ne pouvaient plus dissimuler. Ce, à travers une savante narration qui interroge la culpabilité, le bien, le mal, les limites de la démocratie et de la liberté. Brillante et captivante de bout en bout.


Absolution Patrick Flanery traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Michel Marny Robert Laffont 454 pp., env. 22 €