Livres - BD

Ce dimanche 30 avril, les locaux du Grand Orient, la principale obédience maçonnique belge, sis rue de Laeken à Bruxelles - qui abritent le plus grand temple d’Europe continentale - accueilleront la 3e journée du livre maçonnique. Une tradition jeune chez nous mais bien développée outre-Quiévrain depuis plusieurs lustres. Un temps fort pour les francs-maçons mais aussi pour ceux qui, profanes, ouverts au dialogue et aux différences, ont la curiosité de vouloir cerner les réalités objectives de ces associations qui s’efforcent de réfléchir à un perfectionnement de l’être humain et, partant, de la société. Depuis pas mal de temps et davantage encore en ces temps incertains où d’aucuns voient des complots partout, il est essentiel de se montrer en pleine lumière tout en conservant une part d’intimité fondamentale quand on prend la peine de faire son introspection et d’examiner de plus près sa conscience.

Bruxelles en alternance avec Lille

"Masonica" se tient à Bruxelles, les années impaires, en alternance avec Lille les années paires. L’objectif ? Présenter dans des lieux éminemment marqués par l’Art royal la production littéraire récente en présence des auteurs dont plusieurs participent aussi à des tables rondes tout en se prêtant à des séances de dédicaces.

"Cette année, expliquent Jean Rebuffat et Jiri Pragman, à la base de la nouvelle édition, deux loges du Grand Orient de Belgique, les Amis Philanthropes et Fraternité, organisent l’événement à leur propre initiative." La manifestation implique en fait tous les courants maçonniques réguliers comme irréguliers. Et donc les plus de 21 000 maçonnes et maçons du pays.

Ce 30 avril de 9h30 à 17 heures, dans le cadre - splendide… - du grand Temple Henri La Fontaine, classé monument historique, mais aussi dans le temple moyen se tiendront à côté des étals des libraires des stands des obédiences et des stands d’artisanat maçonnique.

Maçon et proche d’une religion du Livre ?

"Nous accueillerons 44 auteurs dont plusieurs participeront à des tables rondes qui entendent répondre à certaines interrogations bien au-delà des fantasmes des complotistes." Sur la place des femmes, sur l’ouverture ou non aux religions du Livre, sur la possible dimension sectaire, etc.

Ainsi donc Bruxelles commence à avoir aussi sa tradition du livre maçonnique. "Le modèle est français", explique Jiri Pragman, qui géra le Blog maçonnique et qui est un spécialiste des relations entre la franc-maçonnerie et le Net. "L’Institut maçonnique de France a eu l’idée de lancer ces salons maçonniques du livre et de la culture. A Paris, on en est à la 14e édition qui rassemble près de 4 000 personnes."

Jean Rebuffat ajoute que "c’est évidemment aussi une bonne manière d’aller à contre-courant de tous les fantasmes. Dont le secret maçonnique qui concerne en fait les membres mais qui n’a rien à voir avec des velléités de dominer le monde !"

Renseignements : www.masonica.be