Livres - BD

A l'aube de sa mort, à l'heure où une fête est organisée en son honneur, et où, les enfants chantent pour lui Sur le pont d'Avignon, le lieutenant colonel Francis Cammaert revoit défiler sa vie. Bien remplie. Il se souvient d'abord de sa femme, disparue aujourd'hui, de son père à la barbe fournie qui écrivait des poèmes ou des pièces de théâtre, de sa jeunesse et de ses vacances en Belgique, de son métier de professeur mais surtout de la guerre, à laquelle il a tenté d'éviter en tant que pacifiste avant d'entrer en résistance.

La mort de son frère Pieter, à 21 ans, dans un avion de la RAF, marquera un tournant dans sa vie et dans son désir d'engagement. Il prendra beaucoup de risques pour combattre l'ennemi, s'éloignera de son épouse, Nan, à laquelle il ne peut dire la vérité, rencontrera des amis chers, dont certains tomberont Dans la gueule du loup, comme le titre du nouveau roman de Michael Morpurgo, en pincera pour une de ses camarades de résistance, échappera plusieurs fois à la mort par miracle, puis, la paix revenue, retissera les liens, peu à peu, avec son épouse dévouée.

Pour raconter la biographie de son oncle, Francis Cammaert (1916-2006), Michael Morpurgo s'est inspiré, entre autres, de la biographie écrite par Ray Jenkins, A Pacifist at War. Toutes les personnes citées dans le roman ont existé, d'Auguste Floiras (1900-C.1995), grand opérateur radio sous le nom de code Albert, à Paul Héraud (1906-1944), arrêté en 1944, abattu par les Allemands et considéré comme l'homme le plus important que Francis Cammaert ait connu.

Pour rendre le récit plus vivant, Michael Morpurgo a écrit à la première personne. Un choix narratif qui permet une plus grande identification au héros et prouve combien la réalité dépasse la fiction. Nul besoin d'intrigue, en effet, pour palpiter à la lecture du roman, imaginer, comme si on y était, les bruits des bottes, les cavales, les noms de code, la livraison clandestine des munitions, le cri de l'effraie sur le clocher, et surtout la joie de la libération.

Précieux témoignage, illustré, en noir et blanc par le talentueux Barroux, avec ses visages anguleux comme l'anxiété, Dans la gueule du loup parle de la peur, de la haine, qui parfois donne du courage, des choix de vie, de la fraternité, des liens entre la France et l'Angleterre, ces deux pays alliés. Il s'inscrit dans la lignée de Soldat Peaceful et de Cheval de Guerre.


Dans la Gueule du loup, Michael Morpurgo, Gallimard jeunesse, 192 pp., env. 14,50 €. Dès 10 ans