Livres - BD "L’Amérique a oublié Louis Till sans problème. C’est moi qui n’arrive pas à oublier."

Emmett Till (photo) avait quatorze ans quand il a été kidnappé puis assassiné pour avoir sifflé une Blanche, en 1955. John Edgar Wideman avait quatorze lorsqu’il a découvert une photo de ce gamin noir de Chicago, le visage mutilé. Il ne l’oubliera jamais, au point d’enquêter sur ce fait divers et d’y consacrer un récit des années plus tard.

Tué par de jeunes blancs, eux-mêmes jugés par des Blancs : le procès, couvert par une soixantaine de journaux, s’est conclu par un acquittement. Au fil des débats a resurgi le fantôme de Louis Till, le père d’Emmett, engagé dans l’armée lors de la Seconde Guerre mondiale.