Tara Ducan, sortcelière et fille de princesse

Laurence Bertels Publié le - Mis à jour le

Livres - BD

Les histoires de sorcières et de princesses passionnent les enfants. Lorsque les deux s'emmêlent et mènent à la création de la soeur livresque d'Harry Potter, on croit rêver. Ou crier au plagiat. On se demande, en effet, comment Son altesse royale Sophie Audouin, princesse de Mamikonian, prétendante au titre de princesse d'Arménie, a osé présenter un livre dans lequel Tara Duncan est une jeune sortcelière, ne maîtrisant pas tous ses pouvoirs, orpheline et entourée de deux inséparables, la princesse Moineau et le voleur Cal. Le tout, loin de la planète Terre et plus près d'AutreMonde où se faufilent Vampyrs, Chimères, Harpies, démons, Sangraves et Elfes, particulièrement snobs.

Pour échapper au maléfique «Homme au Masque», Tara'tylanhnem Duncan, surnommée Tara et surtout petite-fille de la sortcelière Isabella Duncan, en hommage à la danseuse Isadora Duncan, doit s'enfuir sur AutreMonde où elle croisera son familier - comme les «daemon» de Pullman dans «A la croisée des mondes» -, sera protégée par le fantasque Maître Chem et souvent mise en danger.

BOUSCULÉE PAR «HARRY»

Orpheline comme Harry Potter, elle a perdu ses parents dans la jungle amazonienne, du moins le croit-elle. Cinq tomes sont prévus et l'effet magie devrait jouer lui aussi. Alors, plagiat, commande, ou fait du hasard? «En réalité, j'ai écrit ce livre pour la première fois en 1987. Mon éditeur voulait le publier en trois tomes et moi j'ai refusé. Puis est sorti Harry Potter et j'ai dû changer de nombreux éléments. J'ai notamment supprimé l'école, prévue elle aussi. De gothique, mon livre est devenu baroque. J'ai grandi l'histoire, changé la forme, tout cela à cause de Harry. J'ai toujours été passionnée par la science-fiction, la littérature fantastique. Je suis très imprégnée de Dune. Parmi mes premières lectures, on compte Les Robots d'Isaac Asimov. Et si certains ingrédients de Tara Duncan se retrouvent dans Harry Potter, ceux d' Harry Potter, comme ceux de nombreux autres livres dont le mien, se retrouvent aussi dans Merlin l'enchanteur, par exemple. Ou dans Dickens, bien entendu.»

Arrière-petite-fille de la princesse russe Anna Davidoff et du prince arménien de Mamikonien, psychiatre à la cour des tsars et médecin de Nicolas Tsarévitch qui ne souffrait pas uniquement d'hémophilie, Sophie Audouin-Mamikonian, qui est aussi la nièce de Francis Veber, est en France puisque sa famille y vit depuis 1933.

Héritière de la culture française mais également de Tolkien, selon ses dires, elle est plus attirée par les grands espaces, par l'emphase de la littérature américaine que par la litote de l'anglaise qui privilégie les lieux clos. Comme le collège Poudlard de «Harry» et surtout comme le château de «Frankenstein», lieu clos par excellence.

Si «Tara Duncan» offre de réelles qualités d'écriture - au vocabulaire nourri -, d'évasion, d'humour, il souffre selon nous d'un trop plein d'éléments fantastiques qui prête à confusion si on ne jongle pas avec le genre. Mais les jeunes lecteurs semblent avoir de grandes capacités pour surfer loin de la réalité. Au risque d'y perdre un peu d'humanité?

© La Libre Belgique 2003

Laurence Bertels

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

  1. 1
    Geluck: "J'ai l'impression de faire de la pédagogie du second degré"

    Philippe Geluck est de retour en librairie, avec le Chat, c’est presque annuel, mais aussi avec un de ces ouvrages protéiformes dont il a le secret, mélange de gags dessinés, de textes et de brèves, sobrement intitulé Geluck pète les plombs. ...

  2. 2
    Les (trop rares) femmes dans le monde de Tintin

    Moins de 10 % des personnages de la saga d’Hergé sont des femmes. Renaud Nattiez les a répertoriées minutieusement. Dans Le mystère Tintin, Renaud Nattiez suggère que "si Tintin ne se démode pas, c’est sans doute qu’il ne suit pas ...

  3. 3
    L’inoubliable Terrasse Martini de Bruxelles et ses nombreuses légendes

    Inauguré en 1961, le Centre international Rogier, édifié à l’emplacement de l’ancienne gare du Nord sur la place Rogier à Bruxelles, fut une des réalisations les plus emblématiques de la prospérité belge, trois ans après l’Exposition internationale ...

  4. 4
    Portrait
    Comment Stan Lee a forgé tout un panthéon de surhommes et demi-dieux

    Retraité très actif jusqu’au bout de sa vie, Stan Lee a incarné sept décennies durant le plus extraordinaire et le plus durable des univers narratifs de la culture populaire : les super-héros. Jusqu’au bout, ce scénariste et responsable éditorial ...

  5. 5
    Philippe Geluck: "Je suis heurté par les hommages nationaux rendus à Aznavour et Hallyday, deux grands fraudeurs fiscaux"

    Le dessinateur belge est en promotion pour son livre "Geluck pète les plombs".

cover-ci

Cover-PM