Livres - BD

"Tintin au Tibet" ne sera plus réimprimé en Chine. Les éditions Casterman ont confirmé mercredi le retrait de l'impression de cet album après le dernier revirement des autorités chinoises quant à sa publication.

"En accord avec l'éditeur chinois, nous avons décidé de retirer l'album de l'impression en cours de toute la collection en langue chinoise", a expliqué à BELGA, Etienne Pollet, le responsable des collections Tintin chez Casterman, estimant cette décision "regrettable".

Pour ce dernier, il ne fait aucun doute que l'éditeur chinois a subi des pressions des autorités locales pour interdire l'impression de cet album de la collection sous son titre original, "Tintin au Tibet".

Chacun se souvient que la première impression en langue chinoise sous le titre "Tintin au Tibet de Chine" par la maison d'édition China Children Publishing House, avait suscité un tollé parmi les défenseurs du célèbre reporter. Par la suite, l'éditeur chinois, s'était engagé pour une réimpression sous le titre original.

"J'ai la conviction que pour la cause tibétaine (une province annexée par la Chine, NDLR), cette décision n'est pas la meilleure solution", ajoute M. Pollet. Mais il reconnaît aussi "avoir agi avec légèreté en ayant laissé passer l'impression de Tintin au Tibet de Chine. Nous aurions dû nous en rendre compte plus tôt".

L'anomalie dans le titre, relevée par un journaliste belge lisant le chinois, n'avait été rendue publique que lors de la présentation officielle de la version chinoise de la collection.

Dans sa traduction en langue chinoise, les Editions Casterman s'étaient engagées dans une double édition : une "de luxe" dont devait faire partie "Tintin au Tibet" et une seconde "plus populaire" de format réduit. "Ce n'est pas ce retrait, un titre sur les 22 que compte la collection, qui mettra en péril le projet, financièrement parlant", note le responsable des Collections Tintin chez Casterman. Mais il avoue toutefois qu'"une belle perspective financière s'éloigne".

Il a confirmé que tous les autres albums feront l'objet d'une réimpression comme prévu à l'origine en précisant que l'image en format réduit de la couverture de "Tintin au Tibet de Chine" disparaîtra des quatrièmes pages de couverture des albums publiés en Chine. Par ailleurs mercredi, Nick Rodwell, président de la Fondation Hergé et époux de Fanny, la veuve d'Hergé, a rencontré Jacques Simon, le patron des Editions Casterman pour faire le point sur différentes questions.

"A cette occasion, j'ai dit à M. Simon que nous attendions toujours des réponses à nos demandes formulées voici six semaines par courrier recommandé concernant la publication de Tintin au Tibet. Il m'a assuré que nous aurions réponse ce vendredi", a expliqué M. Rodwell.

Pour rappel, ces demandes sont: l'identification claire et précise du nom réel de Tchang (l'ami chinois que recherche Tintin au Tibet dans cet album, ndlr); le respect du titre original; la présence en quatrième de page de ce même titre original; l'assurance que toute la promotion de cette collection soit supervisée par la Fondation Hergé. (BELGA)