Livres - BD Programme alléchant pour la 6e édition du rendez-vous namurois.

C’est à l’acteur Benoît Poelvoorde que l’on doit l’initiative de "L’Intime Festival" dont la 6e édition se tiendra les 24, 25 et 26 août prochains au Théâtre royal de Namur. Travaillent à ses côtés durant de longs mois Chloé Colpé, directrice et programmatrice, soutenue par Sylvie Ballul, conseillère pour la partie littéraire, pour une affiche chaque année très attirante d’un rendez-vous qui se veut une réflexion sur la littérature et l’intime. Le festival est surtout réputé pour ses grandes lectures qui durent une heure, et qui nécessitent donc un fameux travail de montage auxquels les trois s’attellent.

En ouverture, on retrouvera le comédien français Mathieu Amalric qui lira "Des jours sans fin" de l’Irlandais Sebastian Barry. Le lendemain, la comédienne et metteuse en scène Isabelle Nanty s’emparera de "La Porte" de Magda Szabo. Dimanche, ce sera au tour de la Belge Marie Gillain pour le premier roman de Violaine Huisman "Fugitive parce que reine". D’autres noms évolueront à leurs côtés : Yoann Blanc, André Wilms (comédien fétiche d’Aki Kaurismaki), Grégoire Bouillier, auteur des deux énormes volumes du "Dossier M", Hedwige Jeanmart, David Szalay, Francis Tabouret et Lize Spit et son très remarqué "Débâcle".

Mais il n’y a pas que des lectures ou des rencontres avec des écrivains à l’affiche de cette manifestation. Pointons le duo de réalisateurs belges Stéphane Aubier et Vincent Patar ("Panique au village") à qui une carte blanche a été attribuée. Ils ont convié l’illustratrice Anouk Ricard ainsi que Nicolas et Bruno (autre duo de réalisateurs) pour des lectures détournées, doublages et surprises. Une autre carte blanche sera celle qui verra Daniel Goossens (auteur de BD et prof d’unif) et Benoît Poelvoorde himself évoquer l’œuvre du cartooniste américain Gary Larson.

Au rayon musique, on se réjouit du choix de Dominique Dalcan (auteur, en 2014, d’un superbe et sous-estimé "Hirundo"). Il viendra présenter son petit dernier, "Tempérance". Deux rendez-vous photographiques pour clore cette belle programmation, le photo-journaliste né à Sarajevo Ziah Gafic et, dans un autre style, Jan Baetens et son "Pour le roman-photo".

www.intimefestival.be