Livres - BD Le premier roman de Griet Op de Beeck, gros succès en Flandre, est traduit en français. Un roman choral et un feuilleton familial.

Peu à peu, les écrivains flamands se font connaître au sud du pays où ils rencontrent le succès. Après Tom Lanoye, Dimitri Verhulst, Stefan Hertmans, David Van Reybrouck, voilà Griet Op de Beeck dont est traduit le premier roman, "Bien des ciels au-dessus du septième".

Née en 1973 à Turnhout, l’écrivaine a commencé comme dramaturge de théâtre, entre autres auprès de Luk Perceval au Toneelhuis d’Anvers. Puis, elle bifurqua vers le journalisme au "Morgen" où elle continue à tenir une chronique hebdomadaire.

Mais aujourd’hui, c’est l’écriture de romans qui l’occupe.