Livres - BD

Quelles qu’elles soient et quels qu’en soient les enjeux, toutes les guerres portent leurs souffrances, leurs humiliations et leurs traumatismes. Celle qui opposa la France à l’Algérie naissante aux alentours de l’année 1960 a laissé des séquelles particulièrement vives et persistantes à l’esprit de ceux qui l’ont faite. Et c’est à cette guerre-là que Brigitte Giraud née durant sa période sa plus tragique, à Sidi-Bel-Abbès, revient dans son roman très suggestif : "Un loup pour l’homme", en évoquant les morts et les mutilés mais aussi les non-dits de douleurs personnelles et de drames humains qu’elle a entraînés. Et si ce qu’elle écrit relève de faits appartenant désormais à l’Histoire, c’est surtout à l’intime vécu par des hommes et des femmes frustrés du destin qu’ils espéraient pour des combats qui les dépassaient qu’elle s’attache particulièrement.