Livres - BD Samira Setifa souligne la difficulté à sortir de sa condition d’étranger.

Le drame est présent dès la première page. En découvrant en janvier 1991, dans les sables du désert d’Arabie, le corps rigide de leur congénère, le beau et sympathique Adel qui s’est pendu, ses camarades de combat se trouvent saisis d’effroi, stupéfiés par une mort qu’ils n’avaient pas anticipée tout en l’ayant, pourtant, provoquée.