Livres - BD

Le prestigieux quotidien français a débuté ce lundi une série en six volets consacrée à Michel Houellebecq, l'un des trublions français du monde du livre. L'auteur, qui a suscité la polémique en début d'année suite à la sortie de son roman Soumission - où il imagine la France dirigée par un Président musulman en 2022 - n'a pas apprécié la démarche et l'a fait savoir.

L'Express rapporte que Houellebecq s'est opposé avec virulence à cette série car le romancier est présenté comme "un personnage contradictoire, médiatique et romanesque, mais aussi tyrannique". Ces descriptions émanent de témoignages de proches. L'un d'eux signale, par exemple, qu'"il se pose en victime, en être douloureux et souffrant que la littérature a permis de hisser au-dessus de son destin; il est en réalité devenu un tyran".

Dans un article accompagnant ce premier numéro, la journaliste du Monde dénonce l'attitude du romancier. "On voulait raconter l’univers d’un écrivain, on se retrouve devant un secret-défense. Furieux que Le Monde engage, cet été, une série d’articles dont il n’a pas l’initiative, Michel Houellebecq nous a répondu, le 26 juin : 'Je refuse de vous parler et je demande aux gens que je connais d’adopter la même attitude'", peut-on lire sur le site du Monde.

L'auteur de "La Carte et le territoire" signale par ailleurs qu'il préfère se confier au Figaro Magazine et qu'il conviera les "gens qu'il connait de faire le même choix". Et pour faire part de son courroux, l'auteur a mis en copie des personnalités d'envergure de la vie intellectuelle française : Bernard-Henri Lévy, Michel Onfray ou encore Frédéric Beigbeder. Il menace même de porter plainte au civil si Le Monde poursuit sa série.

"Qu'un écrivain refuse de parler à la presse pour un article le concernant est une chose de très banale et si on s'arrêtait à cela, on n'écrirait plus sur rien, ni personne", rétorque la journaliste.